Imprimer

LCN /

Mise à jour : 17/04/2006 10:33

Carburant

Nouvelle flambée des prix du pétrole

LCN
 
Mauvaise nouvelle pour les automobilistes: le pétrole a terminé aujourd'hui à 70,40 US le baril à New York, battant son record de clôture du 30 août dernier.

La hausse est associée à l'incertitude entourant la baisse des réserves d'essence aux États-Unis, à la situation chaotique au Nigeria et aux tensions reliées au programme nucléaire iranien.

Le baril avait atteint un record de 70,85 $ US le 30 août dernier, après le passage de l'ouragan Katrina sur la côte américaine du golfe du Mexique.

Selon le département américain de l'Énergie, pour la semaine terminée le 7 avril, les réserves d'essence aux États-Unis ont baissé de 3,9 millions de barils pour s'établir à 207,9 millions de barils, en baisse de près de 2% par rapport à la même période en 2005.

Au Nigeria, le 12e pays exportateur de pétrole en importance dans le monde, les actions de rebelles contre des installations pétrolières menacent les exportations. Un demi-million de barils par jour sont retenus sur place et les rebelles promettent d'intensifier les pressions.

En ce qui concerne l'Iran, certains observateurs craignent que les exportations de pétrole de ce pays ne soient interrompues si la communauté internationale décidait de réagir au refus de Téhéran d'abandonner son programme nucléaire.

En vidéo, Véronyque Tremblay s'entretient avec François Gagnon, chef d'antenne au Canal Argent.