Le RPC acquiert 2 centres commerciaux au Québec

8 décembre 2005 | 07h55
Webfin ARGENT- ARGENT
Les Galeries de la Capitale, à Québec, de même que le Carrefour de l’Estrie, à Sherbrooke, viennent de changer de mains.

L’organisme chargé d'investir les fonds accumulés par le Régime de pensions du Canada (RPC), l'Office d'investissement du RPC, a acquis une participation de 80% dans les deux centres commerciaux, dans une transaction d'une valeur totale de 820M$.

La part restante de 20% sera partagée entre le groupe immobilier Osmington, de Toronto, ainsi que la société Westerkirk Capital.

Redcliff Realty Management, une filiale d'Osmington, agira comme gestionnaire des deux centres commerciaux.

Les deux établissements appartenaient à la Corporation Iberville.

L'Office d'investissement du RPC investit les fonds dont le Régime n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes.

Cette acquisition porte à plus de 4G$ la valeur du portefeuille immobilier de l'Office.

Plus tôt cette année, l'Office a conclu une transaction majeure dans ce secteur, en payant 1G$ pour une participation de 50% dans un portefeuille de onze édifices à bureaux qui appartenait au groupe Oxford Properties.

La transaction annoncée mercredi permettra à l'Office de diversifier son portefeuille immobilier, après avoir mis la main sur de nombreux édifices à bureaux.

«Il est rare que l'occasion se présente d'acquérir des centres commerciaux de cette qualité», a dit Graeme Eadie, vice-président responsable des placements immobiliers à l'Office. «Les centres commerciaux de ce type se sont révélés très rentables par le passé.» M. Eadie a dit ne pas être préoccupé par le fait que dans chacun de ces centres commerciaux, on trouve deux grands détaillants en difficulté, soit La Baie (HBC) et Sears (SCC).

La Baie et Sears font tous deux l'objet de tentatives de prise de contrôle qui pourraient se traduire par des restructurations majeures.