Mise à jour: 11/09/2013 08:18  
Design urbain
Nos bâtiments ne font pas le poids
Étienne Laberge
 
Le Stade olympique de Montréal reste une figure controversée. Photo Agence QMI
N'en déplaise aux Montréalais qui aiment leur ville, près de 7 personnes sur 10 trouvent que l'architecture urbaine manque d'audace, révèle un sondage réalisé auprès de 1000 internautes.

Ce sondage indique qu'une large proportion de Québécois (69%) partagent l'opinion du maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, qui avait déclaré cet été que l'architecture d'ici est «assez ordinaire».

Réalisée par la firme montréalaise MBAweb, l'enquête démontre également que 77% des 1000 personnes sondées trouvent que la modernité européenne est plus inspirante en terme de design urbain que les autres villes canadiennes, et 76% affirment que la zone euro est plus «créative».

Selon le responsable du sondage, Maxime Bourbonnais, les résultats démontrent surtout que les Québécois sont conscients du problème.

«Ils ne veulent pas qu'on copie les autres villes, mais ils veulent qu'on regarde et qu'on fasse différent. Tout est dans l'approche», précise-t-il.

« Sans âme »

La sommité québécoise en matière de design graphique, Frédéric Metz, ajoute lui aussi sa voix aux résultats du sondage. L'architecture d'ici «est sans âme» selon lui.

« À Montréal, on se pète toujours les bretelles en croyant qu'on est les meilleurs, note-t-il, mais on n'a pas de bâtiment phare. On se pète les bretelles avec le Stade olympique: c'est une sainte horreur!»

Et ni la Maison symphonique de Montréal (inaugurée en 2011) ni la Grande bibliothèque (2005) ne sauraient rehausser cette signature visuelle selon lui.

Toutes deux sont des occasions ratées de faire rayonner la ville. «Ils ne passent pas au niveau international. Ce n'est pas l'Opéra de Sydney», fait-il observer.v Créativité brimée

Plusieurs éléments expliquent le manque d'audace architectural à Montréal selon plusieurs experts.

Georges Adamczyk, de la Faculté d'aménagement de l'Université de Montréal, suggère aux élus d'assouplir les lois d'urbanisme, mais également de laisser les jeunes architectes s'exprimer.


 
Copyright © 1995-2008 Canoë inc. Tous droits réservés