Gentside

Une femme à barbe qui a choisi d'assumer sa différence

Une femme à barbe qui a choisi d'assumer sa différence

Harnaam Kaur habite dans la ville de Slough au Royaume-Uni. Cette jeune femme se laisse pousser la barbe depuis l'âge de 16 ans.Capture d'écran Gentside

Harnaam Kaur habite dans la ville de Slough au Royaume-Uni. Cette jeune femme se laisse pousser la barbe depuis l'âge de 16 ans.

Une enfance difficile à assumer

Cette maladie s'est manifestée très jeune chez Harnaam. Dès 11 ans, des poils lui poussaient déjà  sur le visage.

Jeune, elle avait beaucoup de mal à assumer cette différence: «Avant, je les cachais en mettant mes mains sur mon visage lorsque je parlais aux gens. Je m’épilais à la cire mais c’était très douloureux, alors je me rasais juste ou je passais différentes crèmes.»

À cet âge, les enfants peuvent être cruels et Harnaam a beaucoup souffert du harcèlement à l'école: «On me traitait de «barbezarre» pour ne pas dire «bizarre», de femme-homme ou de transsexuel.»

Un combat remporté

Aujourd'hui, elle assume sa différence, elle arrive même à se sentir plus féminine: «C’est ainsi que Dieu m’a créée et j’en suis heureuse. [...] C’est moi, c’est qui je suis, c’est ma beauté intérieure, c’est ma beauté extérieure, c’est mon unicité, c’est ma totalité.»

Elle a réussi a trouver sa place dans la société. Harnaam travaille en tant qu’assistante d’école primaire. Elle recherche maintenant l'amour et des prétendants se seraient déjà manifestés pour la rencontrer.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos