La maison écologique n'est pas celle que vous pensez

La maison écologique n'est pas celle que vous pensez

Photo: Fotolia 

David Prince

Dernière mise à jour: 13-11-2012 | 16h03

La plupart des maisons écologiques sont d’abord et avant tout petites, avec le moins de pertes de chaleur possible. Les déchets de leur construction et de leur rénovation ont été bien gérés et les matériaux utilisés sont durables et locaux.

«Une petite maison chauffée au mazout et mal isolée sera encore plus écologique qu’une grosse maison très bien isolée avec une Prius dans la cour», selon le cofondateur d’écohabitation, Emmanuel Cosgrove, qui donne des conférences au public et à des entrepreneurs.

Selon l’expert, la moitié de l’empreinte écologique des individus se situe du côté de leur habitation. Les trucs les plus simples et les moins dispendieux sont souvent ceux qui réduisent le plus les impacts sur l’environnement.

La première chose à faire avant de rénover ou de bâtir, c’est de s’informer des impacts de ce qu’on va faire. «Il n’y a rien de pire que du bois ou du gypse dans un site d’enfouissement. En se dégradant, ça fait plein de gaz qu’on ne veut pas dans l’atmosphère. Il faut donc bien gérer nos déchets de construction», a souligné M. Cosgrove.

Boucher les fuites d’air qui s’échappent de la maison ne coûte presque rien et rapporte énormément au niveau énergétique. De même, changer son vieux pommeau de douche pour un à faible débit est très rentable. «Votre retour sur l’investissement a lieu en quatre mois, a-t-il dit. Au Québec, le chauffage de l’espace et de l’eau représente presque toute l’électricité consommée par une maison.» Changer vos vieux frigos!

En environnement, on dit souvent qu’il est plus «rentable» de conserver ses produits tant qu’ils fonctionnent encore, mais il y a exception pour les vieux frigos. «Ils consomment six fois plus d’énergie que les nouveaux. Souvent utilisés pour refroidir de la bière dans le garage ou au sous-sol, il faut s’en départir des vieux frigos à l’aide de Recyc-frigo», a raconté M. Cosgrove.

Vers l’indépendance

Une fois que votre maison est étanche, que vos appareils électriques consomment moins, que vous consommez moins d’eau et que vos déchets sont bien gérés, il est temps de passer aux rénovations plus dispendieuses comme ré-isoler votre maison et changer les fenêtres. «Ça ne vaut la peine de ré-isoler votre maison que si vous devez changer votre parement extérieur», a indiqué le spécialiste.

 


Vidéos

Photos