Denise Proulx
Agence QMI

Tristan: le style qui traverse les modes

Tristan: le style qui traverse les modes

Lili et Gilles Fortin | Photo Pascale Lévesque / Agence QMI

Denise Proulx

Dernière mise à jour: 18-11-2013 | 09h29

Lui, c’était le chanteur rocker. Elle, la styliste qui rêvait de haute couture. À l’époque hippie des années 1970, tous deux conseillaient la clientèle du magasin général familial des Fortin à Napierville.

Lorsque Gilles Fortin et Denise Deslauriers ont décidé de se lancer ensemble dans la vie et d’acheter la boutique de vêtements Tristan & Iseult de Saint-Jean-sur-Richelieu, ils avaient d’abord le goût de sortir de leur patelin et d’exploiter leur indépendance sans trop planifier l’avenir.

Quarante ans plus tard, Tristan est devenu une marque branchée de vêtements pour femmes et hommes qui ouvrira en décembre une 56e boutique à l’aéroport international Pierre-Elliot-Trudeau de Montréal, dans une aire d’attraction destinée aux voyageurs étrangers qui cherchent l’esprit montréalais dès qu’ils mettent les pieds au Québec.

«Après 40 ans, nous avons les infrastructures pour exploser. Il est temps de consolider notre marque. Je vous le dis, ça va faire boom!», a lancé avec un grand éclat de rire, Gilles Fortin, le président de Tristan.

Une relève prometteuse

C’est que la relève est dynamique chez Tristan. L’aînée, Lili, directrice du développement des affaires formée en Europe et à Singapour, est bien outillée pour assurer l’avenir. Elle peut aussi compter sur sa sœur Laurence qui, de Toronto, gère la formation du personnel pour toutes les boutiques réparties entre Montréal, Toronto et Calgary. Puis, il y a le frère cadet, Charles, qui s’occupe depuis six mois des ventes en ligne sur une plateforme qui a autant de style que les boutiques.

Depuis leur naissance, les trois enfants ont grandi dans le monde de la mode et ont assisté à toutes les époques du développement des boutiques. «Je ne suis pas inquiet. Ils sont bien formés, à tout point de vue», a dit leur père.

La marque Tristan

Après Tristan & Iseult, les années 1980 ont amené Tristan & America, accordant un espace pour les hommes, à côté de celui des femmes.  Puis, il y a eu l’ouverture de boutiques dans des centres commerciaux,  l’aventure de New York et de Boston, la diversification de la clientèle avec l’achat des marques L’Officiel et West Coast. Bien des expériences qui ont ramené Tristan à préférer la marque Tristan.

«1983 a été une année charnière.  Deux équipes de designers ont été mises en place et nous avons lancé notre propre ligne de vêtements. Depuis, nos boutiques ne vendent que notre marque», a spécifié l’homme d’affaires.

Dans les années qui ont suivi, menacé de perdre ses fournisseurs dans la foulée de la mondialisation de l’industrie, Tristan a acquis deux usines de textile: l’une à Farnham et l’autre à Cookshire.  Aujourd’hui, c’est 30% des vêtements de la marque qui sont confectionnés au Québec, le restant provient de l’Italie, de la France et de la Chine.

Une croissance internationale

Quoique l’expérience américaine des années 1990 n’ait pas laissé un souvenir très joyeux,  l’équipe de Tristan planifie son avenir en songeant à un nouveau départ vers l’international.

«La croissance de Tristan ne passera pas par le Canada. Avec l’accumulation de nos erreurs et notre impulsion, nous avons développé une structure unique, une expérience forte en vente au détail, comme manufacturier et en logistique. C’est évident que cela nous procure une force et une opportunité que bien peu de détaillants possèdent», a conclu Gilles Fortin.

Profil de l’entreprise

Domaine d’affaires: dessine, manufacture et vend des vêtements pour femmes et hommes.

Basée à: Montréal, Toronto, Calgary

Nombre d’employés: 900 (650 employés dans les magasins, 100 employés au siège social et 150 employés dans les usines).

Nombre de magasins: 56

Actionnaires: Gilles Fortin et Denise Deslauriers

Site web: www.tristanstyle.com



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos