Bal de finissants: les élèves participent à un concours de tenues écologiques

Bal de finissants: les élèves participent à un concours de tenues écologiques

Shirley Fok, élève de quatrième secondaire au Collège Durocher Saint-Lambert, est finaliste au concours «Je m'emballe autrement», organisé par Environnement JEUnesse. | Photo Lydia Labbé-Roy / Agence QMI 

Lydia Labbé-Roy

Dernière mise à jour: 13-06-2013 | 16h01

Vieux jeans, anciennes robes inutilisées, bouts de tissus originaux, tout devient source d’inspiration pour ces jeunes qui participent au concours «Je m’emballe autrement».

«C’est parce que je m’intéressais beaucoup à la mode que j’ai décidé de participer», explique la finaliste Shirley Fok, élève de quatrième secondaire au Collège Durocher Saint-Lambert qui en est à sa deuxième participation au concours. L’an dernier, Shirley a terminé en troisième position.

La conception de sa robe, faite d’une vingtaine de vieux jeans, lui a pris une cinquantaine d’heures de travail. «C’était pas mal long, mais je trouve que ça valait la peine, affirme-t-elle. Avant c’était comme un gros tas de jeans qu’on aurait pu mettre à la poubelle. Mais moi je les ai utilisés et je les ai transformés.»

Pour sa part, la finaliste Laurence Doin, aussi élève du Collège Durocher Saint-Lambert, a plutôt choisi de participer afin de relever un défi personnel. «Je ne suis pas extrêmement bonne en couture, mais ça me tentait quand même d’essayer de faire ma propre robe parce que concevoir un nouveau vêtement, c’est tout un projet», mentionne-t-elle.

Le concours «Je m’emballe autrement», organisé par ENvironnement JEUnesse, en est à sa neuvième année. La finale se déroulera samedi, alors que les 18 finalistes défileront, vêtus de leur création, dans le parc Hydro-Québec adjacent à la Maison du développement durable de Montréal.

«Nous avons choisi de faire ce concours en lien avec le bal des finissants parce que c’est le dernier gros événement du secondaire qui va les marquer, explique Gabrielle Lamontagne-Hallé, chargée de projet pour ENvironnement JEUnesse. Nous trouvions ça dommage que les seuls souvenirs qu’ils gardent soient les deux semaines qu’ils ont passées à magasiner leur robe et que ça a coûté cher.»

Cette année, deux garçons sont finalistes du concours. Ils ont fabriqué leur propre tenue de bal. «Nous avons créé le prix “chic type” spécialement pour récompenser la tenue masculine la plus originale», indique la chargée de projet.


Vidéos

Photos