Raf Simons amène le printemps chez Dior

Raf Simons amène le printemps chez Dior

Photo AFP 

Dominique Ageorges

Dernière mise à jour: 21-01-2013 | 16h08

Photos :

Pour sa deuxième haute couture griffée Dior, Raf Simons voulait «une collection qui raconte l'idée même du printemps», selon des notes destinées aux invités.

Sous une grande tente installée dans le Jardin des Tuileries encore enneigé, Dior a reconstitué les allées d'un jardin avec des haies de buis au milieu desquels les mannequins sortent du sol, comme des fleurs en pleine éclosion.

La collection fourmille de fleurs rebrodées dans les tissus ou posées dessus par la magie des ateliers maison et des broderies Vermont que la griffe a rachetées l’an dernier. Les robes adoptent plusieurs silhouettes, boules ou bustiers, courtes ou longues.

Dans un tourbillon de soie et de couleurs pastel, la collection haute couture affirme son savoir-faire dans des millefeuilles de tulle jaillissant d'un côté, des superpositions, ou encore un simple manteau de soie écrue sur une robe du soir bustier qui donne envie d'aller au bal.

Nouvelles clientes

Sidney Toledano, patron de Dior, avait le sourire aux lèvres, alors que la haute couture a vu le nombre de clientes et de maisons fondre comme neige au soleil depuis les années 60.

«Je le dis clairement, 2013 est une grande année pour la haute couture. Ça veut dire de nouvelles clientes, notamment beaucoup d'Américaines et des Asiatiques en plus des clientes existantes».

«Les ateliers ont fonctionné tout le temps, même entre Noël et le jour de l'an», a ajouté le patron de la griffe qui emploie en temps normal une centaine de personnes «occupées à plein temps» et plus à l'approche des défilés.

La raison ? Une clientèle «plus jeune et des vêtements plus portables» en plus, selon lui, «d'un indéniable effet Raf Simons», qui a succédé à John Galliano en avril.

Mardi, ce sera notamment au tour de Chanel et Armani de présenter leur printemps-été 2013

 


Vidéos

Photos