Kate Upton: un mannequin aux formes plus «saines»

Kate Upton: un mannequin aux formes plus «saines»

Le mannequin américain Kate Upton | Photo AFP 

Relaxnews

Dernière mise à jour: 07-12-2012 | 11h46

En 2012, la carrière de la jeune femme de 20 ans a connu des hauts et des bas, mais 2013 démarrera en beauté pour le mannequin, avec la couverture du célèbre magazine Vogue britannique.

Les formes de l'Américaine ont été mises en avant par une industrie de la mode qui essaie de favoriser des mannequins plus «sains».

Celle qui a débuté comme mannequin pour maillots de bain (Kate Upton a fait la Une du Sports Illustrated Swimsuit Issue de 2012), a rapidement évolué vers la publicité plus grand public, posant pour de grands photographes de mode comme Reveriego, Terry Richardson et Steven Meisel.

On l'a aussi vue en couverture du Vogue Italie de novembre, et dans une vidéo sur un shooting pour le Vogue allemand.

La rédactrice en chef du Vogue britannique, Alexandra Shulman, a expliqué son choix à ses lectrices:

«C'est très rare pour une fille de passer d'un pan de l'industrie à un autre, surtout parce que les mannequins de mode sont presque dépourvus de formes, alors que les mannequins maillots sont adulés pour les leurs», a expliqué Shulman dans son éditorial.

«Lorsque j'ai décidé de faire poser Kate pour notre première couverture de 2013, c'était pour commencer l'année avec une jeune femme qui n'est pas le stéréotype du mannequin de mode - même si, soyons clairs, c'est loin d'être un éléphant!»

 

Un mannequin qui ne fait pas l'unanimité

Même si de nombreux magazines se l'arrachent, Kate Upton ne fait pas l'unanimité dans l'industrie de la mode.

Par exemple, la directrice de casting de Victoria's Secret, Sophia Neophitou, est loin d'être fan d'elle.

Elle a expliqué au NY Mag qu'elle la voit «comme une femme de footballeur, avec des cheveux trop blonds et un type de visage que n'importe qui, avec assez d'argent, peut se payer».

Mais la carrière de Kate Upton a tout de même bénéficié d'un coup de projecteur des magazines Vogue du monde entier.

L'éditeur Condé Nast utilisant la jeune femme comme figure de proue de sa nouvelle politique qui consiste à montrer des mannequins «aux formes plus saines».

Kate a aussi fait la couverture du CR Fashion Book de Carine Roitfeld devant l'objectif du célèbre photographe américain Bruce Weber.

Ses 50.000 premiers exemplaires ont été épuisés en un peu plus de deux mois.


Vidéos

Photos