En Gaspésie aussi les poissons offrent une pédicure

En Gaspésie aussi les poissons offrent une pédicure

Dépourvus de dents, les Garra rufa se ruent sur les pieds de la personne traitée en quête de peaux mortes.|Photo: Ariane Aubert/Agence QMI 

Ariane Aubert

Dernière mise à jour: 26-11-2012 | 09h31

Les Garra rufa, ainsi se nomment ces poissons, se nourrissent de peaux mortes et déposent une enzyme sur la peau, la dithranol.

«C'est excellent pour la peau», affirme Lyne Laberge, propriétaire de l'auberge et du centre de santé.

Installation

L'aquarium qui loge les Garra rufa possède un important système de filtration qui permet de garder l'eau toujours saine. La température est contrôlée pour assurer la survie des poissons. Ces derniers sont nourris lorsqu'ils ne peuvent pas manger de peaux mortes. Avant de plonger leurs pieds dans l'aquarium, les clients bénéficient d'un bain de pieds qui assure également l'hygiène du milieu de vie des poissons.

Expérience

Dépourvus de dents, les Garra rufa se ruent sur les pieds de la personne traitée en quête de peaux mortes. Ils tètent la peau pour trouver de la nourriture, avec leur bouche minuscule, à un rythme très rapide, ce qui donne une impression de microvibration. «Ça prend environ deux minutes pour s'habituer, avant que ça arrête de chatouiller. Après, ça devient agréable et relaxant», affirme Mme Laberge.

Ces poissons créent des microvibrations en groupe. Une quarantaine de spécimens explorent chaque centimètre carré de peau, jusqu'entre les orteils. Le traitement dure trente minutes. Après le massage offert par les poissons, Mme Laberge applique une crème hydratante sur les pieds du client. «C'est vraiment une expérience à vivre. Tout le monde trouve ça comique, plusieurs prennent des photos», ajoute-t-elle. En effet, le caractère unique de ce type de soins provoque une réaction de curiosité face à ces massothérapeutes à sang froid, lesquels sont devenus les véritables vedettes du Coin de la Berge.


Vidéos

Photos