Émilie Vallée
Agence QMI

Trois-Rivières: des papas apprennent à coiffer leur fillette

Émilie Vallée

TROIS-RIVIÈRES - Plusieurs pères et leur fillette ont répondu, dimanche matin, à l'invitation d'un coiffeur de Trois-Rivières, Patrice Visage, qui leur a proposé d'apprendre les rudiments de son art.

Le salon de M. Visage, Salon D... coiffure, a été pris d'assaut par des pères et leur progéniture. Les papas sont alignés derrière leur progéniture pendant que les petites s'émerveillent devant les brosses incrustées de paillettes.

Patrice Visage a eu cette idée après avoir visionné une vidéo.

«C'est un vidéo d'un gars en Floride qui montre comment faire une queue de cheval à sa fille avec une balayeuse et un chignon en la tournant sur la chaise d'ordinateur, a raconté M. Visage. Mon ami Guillaume m'avait "tagué" là-dessus sur Facebook et on s'est dit qu'il y avait quelque chose à faire avec ça.»

Démêlage, couettes, tresses.... C'est tout un défi les attend. Ils écoutent d'ailleurs avec attention les indications données par le coiffeur excentrique. «Pour l'instant je leur montre la base, à faire deux couettes de la même hauteur, a ajouté le coiffeur. Ensuite on y va avec les tresses: tresse française, tresse ordinaire et queue de poisson.»

Les pères apprennent en riant. Il faut dire que certains ont plus de talent que d'autres. Parfois un père appelle à l'aide parce qu'il ne sait plus comment faire la coiffure. L'ambiance est taquine. Les fillettes elles, se tiennent tranquilles sur leur chaise, grimacent à l'occasion parce que ça tire les cheveux.

«C'est pour me pratiquer, a indiqué Sébastien Thibault. J'ai trois filles à la maison donc il faut que j'apprenne à faire des couettes.»

«On voit à mes talents que j'en avais besoin», a rigolé Joey Gravel.

«J'ai des chums de gars qui envoient leurs enfants à la garderie et ils sentent le jugement dans le regard de la gardienne et ça les écoeure parce qu'eux aussi ils veulent que leur fille soit belle», s'est exclamé le coloré coiffeur en brossant les cheveux de sa petite modèle.

Il s'agit d'une formation d'une heure et demie. Maintenant il est temps de voir si les conseils de Patrice Visage ont été bien assimilés.

«Les cheveux frisés ce n'est pas facile, mais on se débrouille», a confié Cédric Turcotte.

«Démêler ses cheveux sans lui faire mal, c'est ça le plus difficile», a mentionné le papa d'à côté, Jean-François Simard.

«Pour un papa, c'est vraiment bon», a répondu la petite Émeraude.

L'idée est tellement populaire que le coiffeur songe à tenir le même genre d'atelier pour les mères.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos