Succès Scolaire

Comment aider son enfant dyslexique

Comment aider son enfant dyslexique

Photo Fotolia

Caroline est la maman de Lili, 8 ans, qui vient de recevoir un diagnostic de dyslexie. Elle est convaincue que tout se passera bien à l’école puisque Lili sera très bien entourée par son professeur et un orthopédagogue. Mais à la maison, que faire? Elle se sent totalement démunie. Voyons voir de quelle façon elle peut accompagner sa fille sur le chemin de la réussite.

Comprendre et dédramatiser

Commencez par vous informer sur le sujet. Vous constaterez rapidement que la dyslexie, ce n’est pas une partie de plaisir, loin de là, mais ce n’est pas la fin du monde non plus. Soyez sans crainte: votre enfant pourra bien réussir à l’école et dans la vie. Mais cela lui demandera plus d’effort que pour la majorité des enfants.

Réconforter

Votre enfant sera sûrement triste de constater que les autres apprennent à lire et à écrire beaucoup plus vite que lui. Il n’échappera peut-être pas aux moqueries de certains camarades, la nature humaine étant ce qu’elle est. Ainsi, votre rôle sera de consoler votre enfant, mais surtout de le rassurer. Il n’est pas plus stupide qu’un autre; il a seulement un petit tiroir qui coince. En somme, vous devez l’aider à se «blinder» pour faire face à sa réalité.

Patienter, patienter et patienter

De la patience, vous en aurez besoin, et ce, pendant de nombreuses années. Votre enfant sera dyslexique toute sa vie. Par contre (et heureusement), avec l’âge, il assumera mieux ses difficultés et trouvera plus facilement des méthodes pour compenser.

Aider (sans tout faire à sa place)

Quand vient le temps des devoirs et leçons, votre aide devient essentielle. Voici comment vous pouvez l’aider de façon concrète:
• Lui faciliter la tâches en lui faisant des résumés, des tableaux avec des couleurs et des fiches simplifiées;
• Lui lire en partie des textes trop longs;
• L’aider à s’organiser;
• Lire et relire ce qu’il doit apprendre, car il est incapable de le faire seul;
• Séparer une grosse tâche en plusieurs petites tâches;
• Respecter sa fatigue et prendre des pauses au besoin;
• Éliminer toute forme de distraction.

Vous êtes à bout de souffle? Faire appel à un tuteur pourrait vous donner un soir ou deux de répit dans la semaine.

Cultiver le plaisir

Pour progresser, un enfant dyslexique doit déployer beaucoup d’effort. Si l’apprentissage se fait dans le plaisir, il trouvera l’énergie et la motivation nécessaires. Pour lui donner le goût de lire, vous pouvez :
• Acheter des livres qu’il a lui-même choisis selon ses intérêts;
• Mettre à sa disposition plusieurs types d’écrits : livres, revues, bandes dessinées, journaux, etc.;
• Lire en alternance;
• L’abonner à la bibliothèque;
• Lire et faire une recette ou une expérience scientifique;
• Jouer à des jeux de lettres comme le bonhomme pendu, le Boggle, Scatégories ou le Scrabble.

En terminant, savez-vous ce qu’ont en commun Albert Einstein, John F. Kennedy, Beethoven, Robin Williams, Bill Gates et Agatha Christie? Ils étaient tous dyslexiques. Rassurant, n’est-ce pas?

Pour en savoir plus:
Institut des troubles d’apprentissage
Association canadienne de dyslexie
Le tiroir coincé, par Anne-Marie Montarnal, Édition Tom Pousse.
Dyslexie et autres maux d’école: quand et comment intervenir, par Marie-Claude Béliveau, collection du CHU Sainte-Justine pour les parents

Cet article est une collaboration de Succès Scolaire, une entreprise vouée à la réussite scolaire des élèves des niveaux primaire, secondaire et collégial. Succès Scolaire offre des services d’aide aux devoirs, de rattrapage, d’enrichissement et de préparation aux examens.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos