Il chante des télégrammes pour la Saint-Valentin

Il chante des télégrammes pour la Saint-Valentin

Daniel Coderre, propriétaire d'une entreprise qui livre des télégrammes chantants aux portes des amoureux | Ewan Sauves / Agence QMI 

Ewan Sauves

Dernière mise à jour: 13-02-2013 | 10h32

Un message d’amour, attaché à un bouquet de ballons rouges, offert par un homme vêtu d’un grand cœur en velours : ne cherchez pas plus loin, voilà le cadeau idéal pour l’élu(e) de votre cœur.
Daniel Coderre, gérant de la compagnie Party Vog, a tout à portée de main dans sa demeure de Repentigny. Dans son sous-sol, les ballons débordent des cases de rangement et les costumes sont empilés dans la garde-robe. Au premier étage, des centaines de parchemins aux motifs décoratifs n’attendent qu’à être tachés d’encre.
«Le jour de la Saint-Valentin, j’ai plus de trente commandes à livrer, a dit Daniel Coderre. C’est déjà arrivé que je me change dans le camion, parce que je visite des maisons, des restaurants, des bureaux… même des chantiers de construction!»
L’homme enfile son cœur géant depuis près de 20 ans. Au fil des années, il s’est permis d’embaucher des danseurs et des chanteurs, en plus de créer trois nouveaux personnages, tous aussi excentriques les uns que les autres. Party Vog demande en moyenne 130 $ pour la livraison d’un message d’amour.
«Quand je fais des télégrammes, j’essaye d’avoir le plus d’humour possible. Je suis clown avant tout, alors je m’assure de mettre ma petite touche personnelle et le monde adore ça.»
La vie d’artiste a aussi ses défauts. En effet, la réaction imprévisible des gens surpris apporte son lot de difficultés.
«Disons qu’un homme a trompé sa blonde. Il va m’appeler pour que je lise un télégramme de pardon, a expliqué le farceur. Mais en arrivant sur place, soit on se fait claquer la porte au nez, soit la personne se met à pleurer. C’est une situation délicate.»
Quoi qu’il en soit, Daniel Coderre ne changerait pas de profession pour tout l’or du monde. «Je n’aime pas la routine et chaque jour, je change de décor, de costume et de clients, a-t-il affirmé, le sourire aux lèvres. Je travaille à mon propre compte et je surprends les gens. C’est ça que j’aime faire!»

 


Vidéos

Photos