Julien Cayer
Canoë

Banc d'essai: la Rancilio Silvia, machine à café culte

Banc d'essai: la Rancilio Silvia, machine à café culte

La Rancilio Silvia se rapproche de ce que tous les geeks de café recherchent: une machine espresso pour la maison capable de rivaliser avec les machines espresso commerciales.Photo de promotion

Julien Cayer

Peu de machines à espresso sont aussi célébrées parmi les amateurs de café que la Rancilio Silvia, lancé en 1998 et mise à jour plusieurs fois depuis (la dernière mouture, la V4, a été lancée en 2015).

Pourquoi un tel engouement? Parce que la Rancilio Silvia se rapproche de ce que tous les geeks de café recherchent: une machine espresso pour la maison capable de rivaliser avec les machines espresso commerciales.

Sa réputation est-elle méritée? C'est ce que nous avons tenté de savoir en la testant pendant plusieurs mois.

Un peu d'histoire

La Silvia n'a pas été conçue pour être commercialisée. À l'origine, elle ne devait être qu'un cadeau de Rancilio, un fabricant de machines espressos commerciales, à ses clients, pour qu'ils puissent se préparer des cafés à la maison.

De fait, ce sont des composantes de machines espressos commerciales qui ont été utilisées pour cette machine (notamment sa bouilloire en laiton et son porte-filtre massif), ce qui en faisait à la fois une machine robuste, mais aussi facilement réparable, ce qui n'est pas négligeable en ce monde de plastique et d'obsolescence programmée.

Devant tant de qualités, elle a rapidement été adoptée par les amateurs de café, puis commercialisée.

Design et performance

Même si sa petite taille (malgré ses 14 kg et tout son attirail commercial) et son design classique en acier inoxydable font partie de ses qualités, nous nous sommes surtout attardés aux performances de la Rancilio Silvia, qui sont intimement liées au talent de chaque barista.

En effet, c'est une machine qui est capable du meilleur lorsque la personne qui s'en sert y met de l'effort et du perfectionnisme, mais qui ne compense pas pour les maladresses ou les approximations de cette dernière. En un mot, elle rend ce qu'on lui donne.

Et il faut l'avouer, cela prend de la patience et de la minutie pour s'en servir. Une petite variation dans la température de la machine (qui peut varier grandement), dans la quantité de café utilisée, ou dans la précision de la mouture et on se retrouve tout d'un coup avec une extraction qui varie de 10 secondes, avec un crema inexistant, ou pire, avec une machine qui ne coule pas, ce qui peut être frustrant lorsqu'on apprend à s'en servir.

À l'inverse, si on contrôle la température (les inconditionnels de la Silvia ont développé une technique appelée «temperature surfing», qui est bien documentée sur le web), si on pèse minutieusement son café et qu'on le mout quelques secondes avant de l'infuser avec un moulin à meules coniques de grande qualité (comme le Rancilio Rocky, avec lequel la Silvia est régulièrement vendue), le café obtenu n'a rien à envier à celui obtenu avec des machines qui se détaillent deux à trois fois plus cher, ce qui est un exploit pour une aussi petite machine.

Quant à sa buse à lait chaud, elle est très puissante et permet de fabriquer avec précision la micro-mousse si chère aux fanatiques de lattés, à condition de la manier avec adresse.

Rapport qualité-prix

Pour moins de 1000 $, c'est selon notre expérience la machine qui peut produire les meilleurs espressos de sa catégorie, et en plus, elle est reconnue pour sa durabilité. On peut donc dire qu'elle a un formidable rapport qualité-prix, mais seulement pour un utilisateur exigeant.

Conclusion

La Rancilio Silvia est le genre de machine qui est conçu pour l'amateur de café qui a envie de mettre beaucoup d'effort et d'exercer beaucoup de contrôle sur la réalisation de ses cafés. Un peu comme une voiture manuelle, la Rancilio Silvia permet d'obtenir des performances de haut niveau, à condition d'avoir la patience d'apprendre son fonctionnement et ses sautes d'humeur.

Autrement, c'est surtout rageant, et on conseille à ceux qui ne veulent pas se casser la tête d'opter soit pour un modèle plus cher qui compense les faiblesses de l'utilisateur, ou d'un modèle moins cher qui n'atteint peut-être pas les performances de la Silvia, mais qui est plus simple d'utilisation.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos