Caroline Lévesque
Agence QMI

Vieux-Montréal: des prix réduits pour les «foodies»

Vieux-Montréal: des prix réduits pour les «foodies»

Le chef du restaurant Modavie, Rob Bowe.Photo Caroline Leblanc / Agence QMI

Caroline Lévesque

MONTRÉAL - Les chefs de huit restaurants du Vieux-Montréal ont mis de l'avant leurs talents et leur créativité afin de concevoir un tout nouveau menu table d'hôte à prix réduit comparativement à la carte habituelle, dans le cadre de l'annuel «Happening gourmand», qui se tient jusqu'au 7 février en marge d'Igloofest.

Inspiré de la «Restaurant Week», à New York, l'événement se veut une manière de redonner un peu de vivacité à la restauration dans le Vieux-Port, pendant la période plus tranquille qui suit le temps des Fêtes.

Ce rendez-vous est également conçu pour attirer les amateurs de musique électronique de l'Igloofest. Les restaurateurs s'attendent à voir une clientèle habillée en combinaison hivernale de toutes les couleurs en début de soirée, le jeudi, vendredi et samedi, ou pendant une pause entre deux prestations de DJ.

Tables à 22 $

Taverne Gaspar
89, rue de la Commune Est

Clément Langouet, sous-chef de ce restaurant de la rue de la Commune, s'est amusé en mêlant les saveurs afin de concevoir des nouveautés pour certains plats. Le «Happening gourmand» est digne d'un laboratoire, dans lequel on tente d'explorer afin de voir ce qui sera le plus populaire.

Par la suite, on compte intégrer les plats coups de cœur à la carte régulière. On y offre un délicieux velouté Parmentier avec des grains de maïs soufflé au paprika, ce qui lui donne un côté unique ou une succulente salade de betteraves rôties et chèvre frais, dans laquelle les saveurs se mêlent harmonieusement. Si on offre du «mac & cheese» au cheddar vieilli, cheeseburger et fish and chip, on trouve également pour un extra un succulent pavé de saumon sur braisé de lentilles, un peu sucré (+ 5 $), de même qu'une ultra tendre macreuse de bœuf braisé pendant huit heures dans son jus (+ 6 $). Idéal pour aller y faire une pause de l'hiver pendant l'Igloofest, situé de l'autre côté de la rue.

Bevo
410, rue Saint-Vincent

Pour le «Happening gourmand», on retrouve un menu complètement différent dans ce restaurant de la rue Saint-Paul. Le maître d'hôtel Éric Boulianne-Roy reconnaît que les tortellinis farcis au bœuf dans une sauce crème de pesto et champignons forment le plat préféré de sa clientèle depuis le début. Trois repas sont présentés, dont un est de la pizza aux palourdes, pétoncles, olives noires et oignons rouges, avec sauce béchamel. «La cuisine du chef Giovanni Vella possède un certain twist!», dit le maître d'hôtel. Notons que ce restaurant est également idéal pour une pause pizza de l'Igloofest, car il est ouvert jusqu'à 2 h chaque jeudi, vendredi et samedi.

Vieux-Port Steakhouse
39, rue Saint-Paul Est

Le steak house au cachet historique de la rue Saint-Paul offre un choix de plats pour attirer une clientèle assez variée avec du saumon, poulet, bœuf, côtelette de porc ou même de la morue. La table d'hôte offre des plats réinventés à prix très réduits comparativement à la carte habituelle. «L'événement crée un gros achalandage, surtout les samedis, indique David Duchesne, maître d'hôtel. Un soir de janvier, l'an dernier, nous avons eu au-dessus de 900 personnes.» Les desserts sont similaires à ce qu'on proposait pour l'événement, en 2014, soit un gâteau au fromage, mousse au chocolat et crème brûlée classique à la vanille. «Ils sont de bons vendeurs», précise M. Duchesne.

25 $

Suite 701
701 Côte de la Place d'Armes

La clientèle de la Suite 701 est variée, attirant autant de jeunes montréalais que des touristes dans ce restaurant à l'ambiance chic décontractée. D'ailleurs, le menu régulier change régulièrement, au gré des inspirations des chefs. Lucas Hadengue, sous-chef exécutif, qualifie celui concocté pour le «Happening gourmand» de semi-gastronomique. «C'est bien dosé et on mise sur la qualité plus que la quantité».

Le thazard fumé et poêlé avec une salsa de tomates, aux soupçons de jalapeño, plaira assurément aux amateurs de poisson. Sinon, on y trouve des burgers de surlonge de bœuf angus, cavatelli sauce aux trois fromages et une macreuse de bœuf braisée, pour 5 $ de plus. Avis aux friands de sucre: on y propose un dessert aux éléments typiquement québécois. Un beignet fait au beurre à l'érable, sucre à la crème et glace à l'érable est servi pour un surplus de 5 $.

Kyo Bar Japonais
711, Côte de la Place d'Armes

Situé dans la même bâtisse que la Suite 701, les amateurs de cuisine nippone seront définitivement comblés avec des recettes classiques du Kyo, mais revisitées et à plus petits prix. Une option intéressante se présente pour les végétariens et végétaliens, avec le yasai yaki udon, soit des nouilles sautées à la japonaise avec légumes et tofu. Le directeur et sommelier de l'endroit, John-Bruce Mathieu, assure que le poulet mariné au mirim et le saumon mariné au miso rouge, ultra tendre, sont très populaires depuis le début de l'événement. Le bar à sushis n'est aucunement délaissé dans le menu, avec le choix du chef pour des makis. «Ce festival de bouffe permet de se réinventer», laisse savoir M. Mathieu.

Modavie
1 rue Saint-Paul Ouest

Pour un repas relativement copieux, rendez-vous au Modavie, où l'agneau est à l'honneur. Pour 25 $, on peut se délecter, en entrée, de rillettes de canard suivies d'un plat d'agneau braisé cuit dans son jus pendant plusieurs heures, ce qui rend la viande tendre et effilochée. Pour les plus gourmands, et avec un supplément de 5 $, il est possible de commander une entrée de poutine d'agneau braisé, conçue spécialement pour l'occasion par le chef Rob Bowe. De quoi bien se remplir avant d'aller danser à l'Igloofest toute la nuit.

Méchant bœuf
124, rue Saint-Paul Ouest

Les tables d'hôte offertes au Méchant bœuf ont été refaites de A à Z. Les chefs se sont amusés en créant un menu d'expériences culinaires, notamment un potage mêlant maïs et whisky. Le coup de cœur du chef Anthony Joyce et ses collègues demeure le plat d'espadon mariné. «Le pain de maïs qui l'accompagne est hallucinant, car il n'a rien de traditionnel. Il est sucré et mélangé avec des herbes grillées», reconnaît-il. Ce qui est le plus populaire dans le cadre du «Happening gourmand»: le tartare de canard et la joue de bœuf braisé cuite 24 heures. Le tout, suivi d'un «blondie brownie» donnera à la clientèle une bonne idée du travail de créativité collective des chefs derrière ces plats.

39 $

Verses
100, rue Saint-Paul Ouest

La seule table d'hôte qui diffère un peu des autres est celle du restaurant Verses, situé sur la rue Saint-Paul, où se trouve également l'hôtel Nelligan. Si le prix régulier d'une entrée et d'un plat principal de ce restaurant plus haut de gamme peut s'élever à plus de 60 $, la table d'hôte y est offerte à 39 $. «On sort de ce qu'on fait normalement et le menu a une touche plus funky, prévient le chef Anthony Joyce. On a fait les choses différemment et on a eu beaucoup de plaisir. On a revisité tous les plats.» Le contre-filet de veau est le plus choisi, jusqu'à ce jour. À noter que ce prix réduit est en vigueur jusqu'au 24 janvier.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos