Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Canoë

Quatre alcools québécois à ne pas manquer!

Quatre alcools québécois à ne pas manquer!

Photo Fotolia

Après les micro-brasseries, voici les micro-distilleries, un mouvement en plein essor au Québec. C’est d’autant intéressant que ça nous permet d’encourage le marché local tout en buvant local. Petit coup d’œil sur quatre nouveaux produits qui viennent de débarquer à la SAQ.

Buvez moins. Buvez mieux.

Avril Amaretto, Distillerie Mariana, Québec

35,25 $ Code SAQ 13673941

26 %

Après la crème de menthe qui semble vouloir faire son retour, voici l’amaretto, liqueur d’amande bien connue, qui effectue aussi son « come back ». Élaboré artisanalement avec des noyaux d’abricot, cet amaretto incorpore plusieurs éléments du terroir québécois tels que le sirop d’érable, le sapin baumier ainsi qu’une farine de noix forestières de la Mauricie. C’est lisse, onctueux, anisé avec des amères fins et caressant. À déguster nature, sur glaçons ou en cocktail (amaretto sour). Chapeau!

*** ½

Madison Park Pink, 1769 Distillery, Dry gin, Québec

32,75 $ (500 ml)

Code SAQ 13666362

40 %

La vague québécoise des dry gins indépendants semble à son plus haut! On en répertorie plus d’une vingtaine à la SAQ. Celui-ci, par la distillerie montréalaise 1769, incorpore évidemment des baies de genièvre, mais aussi la lavande, la coriandre et la fleur de sureau du Québec. La macération d'hibiscus séchés accentue non seulement le goût, mais permet d’obtenir la couleur rose pâle. Délicat et bien parfumé, il paraît floral et finement épicé avec des notes d’agrumes. Un gin féminin tout indiqué pour la belle saison qui débute!

****

Portage, Dry Gin, Québec

45,25 $

Code SAQ 13638151

41 %

Produit par les mêmes artisans derrière la vodka White Keys, ce tout nouveau dry gin vient tout juste de débarquer en SAQ. C’est « un hommage aux explorateurs intrépides ayant bravés les rapides et portés leur embarcation à bout de bras », peut-on lire en contre-étiquette. Élaboré en collaboration avec la distillerie montréalaise Oshlag, tout dans ce gin est élaboré à Montréal. Le concept se veut un retour aux sources dans la mesure où il fait une grande place au genièvre qui occupe plus de 70% de la recette. On trouve ensuite des botaniques comme la coriandre, la racine d’angélique et la racine de réglisse. Il en résulte un gin très classique avec la baie de genièvre qui ressort fortement. Des notes d’olive, de réglisse noire et d’herbe. C’est savoureux, long et désaltérant. Parfait pour les puristes qui préfèrent un gin qui goûte… le vrai gin!

*** ½

Balzac Absinthe, Distillerie Mariana, Québec

45,25 $ (500 ml)

Code SAQ 13515978

70 %

Une absinthe québécoise entièrement élaborée à Louiseville par deux passionnés de spiritueux, Jonathan Couturier et Jean Philippe Roussy. Contenant une bonne proportion de houblon Chinook, elle offre une belle amertume houblonnée qui peut en surprendre plusieurs au départ. Très rafraîchissante et complexe, elle va dans tous les sens avec ses notes d’agrumes, résine, basilic, aneth, menthe, fenouil, écorce de pamplemousse et de thé. Comme toute absinthe, le Balzac « louche » ou s’embrouille comme le pastis dès qu’on y ajoute de l’eau. Elle se déguste d’ailleurs comme un pastis, allongé d’un peu d’eau, ou en cocktail. À 70 degrés d’alcool, il faut y aller doucement…

****



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos