Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Canoë

Cinq vins à boire en regardant le Superbowl!

Cinq vins à boire en regardant le Superbowl!

Photo Fotolia

C’est le grand happening sportif américain ce dimanche avec le 52e Superbowl qui opposera les puissants Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux étonnants Eagles de Philadelphie. Au menu, la meilleure malbouffe qui réconforte et qu’on mange en se disant qu’on passera au gym le lendemain : ailes de poulet, burgers, tacos, hot-dogs, nachos, frites et tutti quanti!

Pour accompagner ces plats d’exception, on a souvent tendance à prendre de la bière, mais sachez qu’il est aussi possible d’opter pour du jus de raisin fermenté. Voici cinq vins qui devraient bien passer, du botté d’envoi jusqu’au dernier touché. Bon match!

Buvez moins. Buvez mieux.

Lou Maset 2016, Domaine d'Aupilhac, Coteaux du Languedoc, France

15,90 $ Code SAQ 11096116

13 %

1,8 g/l

Toujours aussi impressionnant! Une robe pâle et lumineuse. Ceux qui doutent dans la capacité du cinsault – 50 % de l’assemblage – à donner de jolis vins, devront se raviser. Un peu de réduction en ouverture. Avec un peu d’air, il s’ouvre sur des notes de fraise, de prune et de violette. La bouche présente un profil immensément gouleyant, énergique, simple, mais équilibré et présentant ce qu’il faut d’amertume en finale pour donner du coffre au vin. Production bio. C’est l’étanche-soif pour débuter le match!

** ½ $ ½

Loureiro 2016, Quinta De Gomariz, Vinho Verde, Portugal

16,45 $ Code SAQ 11895233

11 %

8,5 g/l

Le vinho verde est traditionnellement léger en alcool, bien acide, tout en étant un peu sucré, et effervescent. Le loureiro est le cépage le plus répandu de cette région située tout au nord du Portugal. Il offre habituellement un caractère floral qui se traduit ici par des notes de genêt, d’amande, de groseille et de poire. Bouche tendre à laquelle s’ajoute une faible effervescence, ce qui vient structurer l’ensemble tout en apportant de l’énergie. Il donnera la parfaite réplique aux ailes de poulet piquantes! Servir bien frais, autour de 6 à 8 degrés.

** ½ $ ½

Rioja blanc 2016, Muga, Espage

17,35 $

Code SAQ 860189

13 %

1,9 g/l

Un blanc espagnol fait à 90 % de viura, un cépage qui porte le nom de macabeu en France et le reste de malvoisie. Il détonne par ses parfums de fleur, d’amande, de fruits blancs et de miel. En bouche, on est immédiatement charmé par le côté tendre du fruit. Bel équilibre entre le côté gras/ample et la vivacité de l’acidité. Un incontournable à la SAQ. Calmars frits ou poutine n’ont qu’à bien se ternir! Servir autour de 8 à 10 degrés.

** ½ $$

Graciano 2011, Finca Los Alijares, Vino de la Tierra, Espagne

19,30 $ Code SAQ 12634182

14,5 %

2,6 g/l

On connaît surtout le graciano, cépage originaire de la Rioja, pour être assemblé au tempranillo. Il donne des vins habituellement charnus et costauds tout en présentant de la fraîcheur, ce qui lui permet d’être suffisamment digeste. Malgré ses presque 7 ans au compteur, c’est un vin jeune, joufflu avec des tanins abondants. Tonalités de fruits noirs et de fumée. Bien maîtrisé, il plaira aux amateurs de sensations fortes! Production bio. Accord intéressant avec les burritos, les nachos ou le spectacle de la mi-temps. Servir autour de 16 degrés.

** ½ $$

Killerman's Run Shiraz 2015, Kilikanoon, Australie

21,95 $ Code SAQ 10758350

15 %

2,3 g/l

Avec le temps, on a tendance à se lasser des vins lourds, puissants et racoleurs où logent encore trop de vins australiens. Tout le contraire ici! Sans avoir vendu son âme au diable, ce shiraz étonne par son côté digeste et son soyeux. Avalanche de fruits noirs, tonalités d’eucalyptus et d’anis. À servir impérativement rafraîchi (45-60 minutes au réfrigérateur) avec le gigot d’agneau. Du gros, mais du beau!

*** $$



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos