Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Canoë

5 micro-brasseries d'ici dont il faut goûter les bières

5 micro-brasseries d'ici dont il faut goûter les bières

Photo Fotolia

Congé de vin cette semaine. On se débouche une petite froide et on jase bière. C’est que l’engouement des Québécois pour les bières artisanales ne se dément pas.

Le nombre de micro-brasseries a explosé depuis cinq ans. Selon les derniers chiffres, on en compterait aujourd’hui plus de 150. Il faut distinguer les brasseries industrielles de ce que l’on appelle les « brouepubs ». Ces derniers ont habituellement une production beaucoup plus limitée et leurs bières sont surtout distribuées localement, pour ne pas dire uniquement où elles sont brassées.

Les établissements « industriels » quant à eux voient leurs bières distribuées à plus grande échelle sans pour autant dénaturer le produit. Suivant cette popularité grandissante, on retrouve les bières de micro dans de nombreux dépanneurs spécialisés, mais aussi en épiceries et dans les grandes surfaces qui ont tendance à leur donner une meilleure visibilité.

Après quelques échanges avec deux experts en la matière, David Lévesque Gendron et Martin Thibault, tous deux chroniqueurs au Journal de Montréal et au Journal de Québec, j’ai dressé pour vous la liste des cinq micro-brasseries incontournables du Québec dont il faut absolument essayer les bières.

Buvez moins. Buvez mieux.

Dieu du Ciel!

29, av. Laurier Ouest, Montréal

259, rue de Villemure, St-Jérôme

C’est sans doute la plus ancienne des nouvelles micro-brasseries au Québec. Installée depuis 1998 sur l’avenue Laurier, dans le Plateau Mont-Royal, Dieu du Ciel! offre des brassins considérés comme la « haute gastronomie » de la bière, mais à petits prix. Malgré leur taille relativement grande (la micro-brasserie a déménagé la presque totalité de sa production à St-Jérôme) Dieu du Ciel! demeure au sommet tout en parvenant à lancer de nouveaux produits intéressants sur une base régulière. C’est sans doute l’une des meilleures micro-brasseries au Canada et ce, depuis ses débuts. Chapeau!

Pit Caribou

Microbrasserie : 27 rue de l'Anse, Anse-à-Beaufils,

Pub : 182, rte. 132, Percé

Pub : 951, rue Rachel E., Montréal,

Née en 2007, la micro-brasserie tire son nom du personnage des Belles Histoires des Pays d’en haut qui fabriquait son propre alcool … et en buvait aussi pas mal! Située dans un havre de pêche de la ville de Percé en Gaspésie, elle se fait un devoir de brasser ses bières en misant sur les ressources de la région. Il en ressort une panoplie de créations uniques exécutées avec goût, offrant une gamme parmi les plus solides du Québec. Une valeur sûre sur toute la ligne. À noter, l’existence de deux pubs où l’on peut s’arrêter manger tout en dégustant les dernières créations.

Brasserie Auval Brewing co.

397, route des Pères, Val d'Espoir

Cofondateur de Pit Caribou, Benoit Couillard a choisi de revenir en 2015 à un mode de production plus en phase avec ce qu’il aime : brasser des bières artisanales à partir de produits locaux et… en petites quantités afin de pouvoir se consacrer complètement à sa passion. Ses IPAs sont aussi excellentes que les meilleures de la Nouvelle-Angleterre et ses bières sèches d'inspiration belge respirent l'élégance. Auval produit en tout une quinzaine de bières

différentes surtout distribuées sur le marché local (Gaspésie et Bas-Saint-Laurent). La frénésie autour de ses bières et la petite quantité disponible font qu’il est assez difficile de mettre la main dessus! On peut heureusement passer à la brasserie où une petite boutique adjacente offre durant l’été les brassins du moment.

Le Castor

67, ch. Des Vinaigriers, Rigaud

Le Castor, c'est la petite entreprise de Daniel Addey-Jibb et de Murray Elliott, deux charpentiers devenus brasseurs. C’est surtout l’une des grandes références dans le registre des IPA. La Yakima a ainsi obtenu le pointage parfait de 100 points sur le site spécialisé RateBeer en plus de remporter plusieurs hommages dans différents concours d’envergure. Production bio, ce qui n’a rien d’évident lorsqu’on cherche à s’approvisionner en houblon de qualité. Le Castor a longtemps été la référence en IPA, mais comme ce segment est envahi par beaucoup de nouveaux joueurs, la brasserie fait beaucoup d’efforts pour produire des bières vieillies en barriques et aux levures sauvages avec des résultats plus que probants.

Brasserie Dunham

3809, rue Principal, Dunham

Simon Gaudreault, Sébastien Gagnon et Éloi Deit sont derrière cette nouvelle brasserie déjà sacrée meilleure au Canada en 2016, selon le site spécialisé Ratebeer. Les bières se démarquent par leur créativité tout en restant faciles d’accès. On y retrouve plusieurs bières sauvages (wild ales), IPA, bières sûres et, évidemment, des bières élevées dans une variété de fûts de chêne. Ne manquez pas non plus de passer à La Table Fermière qui jouxte la brasserie. On y trouve une cuisine du marché ainsi que toutes les bières du producteur.

Et quatre autres noms à surveiller :

Vox Populi

2350, rue Dickson, Montréal

Excellent producteur montréalais qui a envahi le marché de la petite canette en moins d’un an pour devenir une référence.

Vrooden

617, rue Simonds S., Granby

Arrivée de nulle part, cette brasserie des Cantons-de-l’Est offre une des plus belles gammes de produits allemands en dehors de l’Allemagne.

Ras L’Bock

250, rue du Quai, Saint-Jean-Port-Joli

Excellent « brouepub » du Bas-St-Laurent qui brasse avec talent des bières au style houblonné et qui propose des IPA à l’américaine de haut niveau.

Le Prospecteur

585, 3e Av, Val-d'Or

Un autre « brouepub » à ne pas manquer si vous passez en Abitibi. Toute petite production avant-gardiste qui parvient à embarquer un public local avec succès.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos