Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Canoë

Six vins à ne pas manquer et à siroter tout l'été!

Six vins à ne pas manquer et à siroter tout l'été!

Photo Fotolia

Vous êtes nombreux à me demander des suggestions de bons petits vins d’été à siroter sans se poser de question. Le genre de « bébine » à ouvrir la semaine avec la famille, le week-end avec la visite, les pieds nus dans l’eau ou en camping avec les animaux? Voici six fioles à prix d’ami à ne pas manquer et qui sont actuellement disponibles dans la plupart des succursales de la SAQ.

Profitez bien de l’été. Et surtout, buvez moins, buvez mieux!

Classic 2016, Domaine du Tariquet, Sud-Ouest, France

11,55 $

Code SAQ 521518

10,5 %

4,2 g/l

Un blanc pas compliqué, pas cher, axé sur le fruit tout en restant sec au palais. Un mélange local d’ugni blanc, de colombard, de gros manseng (prononcez « manne-sengne ») et de sauvignon donnant un vin bien parfumé, léger et passe-partout avec à peu près tout. Même les nachos gratinés ne pourront y résister… Servir bien froid (autour de 8 degrés).

** $

Le Voyage Extraordinaire 2016, Famille Lieubeau., Muscadet, France

16,35 $

Code SAQ 13312679

12 %

1,9 g/l

Le nom du vin comme son étiquette ont beau faire dans le kitch, le vin lui-même n’est pas dénudé d’intérêt. Un muscadet bien typé avec son nez simple de coquille d’huître, de citron frais et de fleur blanche. C’est en bouche que la magie opère. L’acidité en attaque peut paraître mordante, mais le vin montre une matière nourrie, ce qui apporte de la densité. C’est très sec, droit avec une finale citronnée finement minérale. Fruits de mer, fromage de chèvre, salade de goberge. Boum! Servir très frais (8-10 degrés).

** 1/2 $ 1/2

La Montagnette 2016, Vignerons d’Estèzargues, Côtes du Rhône Villages Signargues, France

16,40 $

Code SAQ 11095949

14 %

2,7 g/l

Depuis qu’il est débarqué à la SAQ, il y a un peu plus de cinq ans, La Montagnette ne m’a jamais déçu. La version 2016 reste fidèle au style qui l’a rendu aussi populaire auprès des amateurs québécois: un vin joufflu dominé par le grenache et complété par la syrah qui apporte des parfums de violette et de poivre. C’est toujours un peu sauvage en ouverture, mais le fruit ne manque jamais à l’appel. Une trentaine de minutes de carafe lui fera grand bien tout en s’assurant de préserver la température de service autour de 15 degrés. Burgers, pizza et boustifaille de semaine n’auront jamais parus aussi bon.

** 1/2 $ 1/2

Bonny Doon De Proprio Gravitas 2014

20,00 $

Code SAQ 13234287

13,5 %

Il y a toujours quelque chose de spécial dans les vins de Randall Grahm, fondateur de Bonny Doon. Ce n’est jamais ennuyant, Souvent audacieux. Toujours bon. Surtout connu pour sa cuvée Cigare Volant inspirée des vins de Châteauneuf-du-Pape, il nous propose ici une version américaine du blanc bordelais (sémillon, sauvignon, muscat de fleur d’oranger). C’est exotique, mûr et bien expressif: pêche, pamplemousse chaud, melon, lys. C’est ample, facile, pas guidoune, bien sec et aérien en finale avec une légère impression d’amertume. Amusant et désaltérant. Plaisir assuré si vous êtes du genre pinot grigio plutôt que chardonnay quand on vous demande au resto.

*** $$

El Vinculo Crianza 2012, Alenjandro Fernàndez, La Mancha, Espagne

22,20 $

Code SAQ 11896691

14 %

1,8 g/l

Alenjandro Fernàndez, un nom qu’il faut retenir. Le Pesquera, domaine phare en Espagne, c’est lui. On retrouve dans ses vins de négoce le même esprit et niveau d’attention que dans ses vins de propriété. Tout juste relâché, le 2012 semble à point. L’élevage sous bois lui apporte des notes gourmandes de moka, de crème, de boite à cigare, de cannelle et figue en confiture. C’est riche, puissant, une impression d’eau de vie à la framboise avec une fraîcheur surprenante. Laisser respirer 30-45 minutes. Servir autour de 16-17 degrés. Grillades de boeuf ou d’agneau.

*** $$

Domaine Vincent Carême 2015, Vouvray Sec, France

27,10 $

Code SAQ 11633612

14 %

7,8 g/l

On termine avec du « Ch’nin » comme qu’on dit en Loire. Le domaine Vincent Carême élabore des vins précis, au profil souvent mûr provenant d’une agriculture bio. Une cuvée annoncée en « sec » de 2015, millésime considéré « chaud » dans la région. Le vin contient près de 8 g de sucre selon la SAQ. Or, en bouche, c’est le bluff total. Dense, cylindrique, en attaque comme en corps, mais le vin possède aussi beaucoup d’acidité. Finale énergique, tendue tout en restant caressante et agréable. Cire, miel, citron confit, finement safrané avec un fond crayeux. Un vin qui devrait bien évoluer en cave. Laisser respirer 30-40 minutes en carafe et ne pas servir trop froid, idéalement autour de 10-12 degrés.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos