Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Patrick Désy
Canoë

Nouvel arrivage Cellier: intéressant mélange des genres

Nouvel arrivage Cellier: intéressant mélange des genres

Photo Fotolia

Patrick Désy

Le second arrivage du Cellier de février débarque aujourd'hui (jeudi) sur les tablettes de la SAQ. Un mélange des genres dominé par une sélection de vins de Bordeaux - fort jolis, par ailleurs, et de l'État de Washington, aux États-Unis. On trouve également quelques trucs intéressants d'Espagne, d'Italie et de... Loire!

Vous trouverez à la suite mes commentaires sur plusieurs des vins présentés à la dégustation de presse. Comme d'habitude, j'ai goûté à l'aveugle, donc sans savoir ce que j'avais dans mon verre afin d'éviter d'être influencé par l'étiquette. Les vins sont présentés selon l'ordre de dégustation.

Buvez moins. Buvez mieux.

Michel Rolland, Bordeaux 2010

(21,60 $ - Code SAQ 12825894)

Couleur sombre.

Fait très bordelais au nez.

Tonalités d'encre, de fruits noirs et de charbon.

Belle tenue en bouche, suave avec une masse tannique pas tout à fait en place, mais le vin montre de l'équilibre, de la richesse et une certaine buvabilité.

Les amateurs de vins à la Michel Rolland vont se régaler à petit prix.

***
$$

Vignerons de Puisseguin, Péraclos 2010, Montagne-Saint-Émilion

(19,95 $ - Code SAQ 12711424)

Dominé par le merlot, ce rouge aux accents bien modernes provient d'une appellation satellite de Saint-Émilion.

On trouve un boisé appuyé avec des notes de vanille et de noix de coco.

Matière riche, presque grasse suivie d'une assez bonne longueur.

Tanins lisses.

Plaira aux amateurs de vins sucrailleux sans l'être pour autant.

** ½
$$

Château Cormeil-Figeac 2010, Saint-Émilion grand cru

(38 $ - Code SAQ 00480046)

Nez timide, assez concentré, fumé, fruits noirs.

Bouche plutôt corsée, avec une matière généreuse, mais un poil rustique.

Bonne longueur, structurelle avec l'aromatique qui reste à définir.

L'attendre 3-4 ans.

*** ½
$$

Poggio a Frati, Rocca di Castagnoli 2010, Chianti Classico

(29,20 $ - Code SAQ 12724284)

Nez un peu repoussant faisant penser à de la sueur, du plastique chaud ou à un fromage qui pue.

Je vous donne le choix!

Bouche ténue, rustique et courte en finale.

Bof. Surtout à ce prix!

Mauvaise bouteille? À re-goûter...

*
$$

Piccini, Villa al Cortile 2010, Brunello di Montalcino

(30,50 $ - Code SAQ 11794301)

Joli nez de cerise, d'épices et de torréfaction.

Matière soyeuse et serrée à la fois.

C'est sapide et doté d'une élégance certaine.

Pas le plus profond, mais bien ficelé et authentique.

J'ai bien aimé.

*** ½
$$

Airfield Estates, Cabernet Sauvignon Runway 2012, Yakima Valley

(24,15 $ - Code SAQ 12692964)

Du cab américain de l'État de Washington.

Trait végétal (poivron vert) marqué au nez, puis des notes d'olives et de fruits noirs.

Assez ouvert, mais assez simple aussi.

Bouche pleine, tannique, avec une matière d'assez bonne richesse, mais des tanins de bois qui assèchent la finale.

Correct, voire bien. Cher.

**
$$

Hedges, C.M.S. 2012, Columbia Valley

(22,80 $ - Code SAQ 10354478)

Lui aussi, de Washington.

C.M.S. pour cabernet-sauvignon, merlot et syrah.

Notes de réduction, impression de mouffette, cheval en sueur avec fruits noirs en arrière-plan.

Bouche généreuse, acidité basse, tanins souples. Semble un peu pataud et terne en finale.

Correct.

Une déception, car un domaine qui travaille bien habituellement et dont l'agriculture est bio et biodynamie.

**
$$

Marqués de Murrieta, Ygay Reserva 2010, Rioja

(29,70 $ - Code SAQ 10823166)

Beaucoup de bois ici, dans la plus pure tradition des vins du Rioja.

Nez sucrailleux évoquant la prune, la tire éponge, le cacao et la vanille.

Bouche riche et pleine, tanins qui manquent de définition, mais l'ensemble reste charmeur et plaira aux amateurs de vins qui en mettent plein le nez, plein la gueule.

***
$$

Charles et Charles, Chardonnay 2014, Columbia Valley

(18,05 $ - Code SAQ 12704291)

Un blanc typiquement américain avec ses notes de maïs, mais qui se distingue par ses parfums légèrement exotiques évoquant la rose et le miel.

Bouche pleine, de bonne densité, acidité assez énergique, finale peu longue, mais ensemble bien maîtrisé.

Parfait si vous aimez les chardonnays beurrés.

**½



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos