Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Canoë

Cinq vins pour boire autre chose que de la bière au Super Bowl!

Cinq vins pour boire autre chose que de la bière au Super Bowl!

Photo Fotolia

C’est le grand happening américain ce dimanche. Au menu, la meilleure malbouffe qui réconforte et qu’on mange en se disant qu’on passera au gym le lendemain: ailes de poulet, burgers, tacos, hot-dogs, nachos, frites et tutti quanti! Pour l’accompagner, on a souvent tendance à aller vers la bière, mais ces cinq vins vous permettront de bien accompagner ces mets d’exception!

Buvez moins. Buvez mieux.

Baron de Ley 2014 Rioja

(14,45 $ - Code SAQ 10357572)

Bien avant d’être reconnue pour ses rouges, la région de la Rioja, dans le nord-ouest de l’Espagne, était surtout populaire pour ses vins blancs.

Celui-ci est à mille lieues de ce que l’on faisait dans le passé - des vins surtout portés par l’oxydatif - mais préserve tout de même son identité.

C’est le cas des parfums caressant de lys, de pamplemousse chaud et de craie avec, en arrière-plan, un fond grillé qui ajoute au plaisir. Dominé par le viura et complété par un peu de malvoisie, il en résulte un vin d’assez bonne définition, plutôt gras tout en possédant suffisamment de fraîcheur pour garder le tout en équilibre.

Parfait avec les ailes de poulet!

**
$$

Chatons du Cèdre 2014, Cahors

(14,25 $ - Code SAQ 560722)

Un rouge qui pourrait sans doute figurer dans mon Top 10 des meilleurs vins sous 15 $.

Année après année, ce producteur livre un vin authentique, bien construit autour d’un fruit généreux, des tanins souples, une franche acidité et une allonge en finale plus que respectable.

On en fait facilement son vin de semaine après avoir pris soin de le rafraîchir autour de 15 degrés.

** 1/2
$

Masciarelli, Montepulciano-d'Abruzzo 2013

(17,15 $ - Code SAQ 10863774)

Le parfait exemple du vin de compromis.

Le genre de vin avec lequel on peut jongler à table et qui pourra très bien tenir tête aux ailes de poulet comme aux nachos/salsa/fromage fondu.

Des odeurs agréables de framboise, de cerise, d’herbe et d’anis.

La bouche est marquée par un fruit léger, un peu rond, mais l’acidité relevée lui donne du tonus, si bien qu’on ne perçoit pas les presque 6 grammes de sucre résiduel.

Moyennement corsé et doté d’une finale un poil rustique, on prend soin de le servir assez frais (15-16 C ̊). Coup de cœur assuré!

** ½
$$

Kir Yianni, Ramnista 2011, Naoussa

(25,45 $ - Code SAQ 12784703)

Le xinomavro est un cépage qui ressemble à la fois au pinot noir par son côté séducteur et au nebbiolo par son côté tannique.

Le style de la maison Kir Yianni donne des vins un peu plus modernes.

Ça se devine dans le côté plus arrondi tant au niveau des parfums qui sont de bonne précision et un poil racoleur comme dans la bouche qu’on devine lissée avec une masse tannique déjà intégrée à un ensemble de bonne richesse.

Bonne longueur en finale sur des notes de tomates, de réglisse et de fruits noirs.

Un peu cher pour le Superbowl, mais franchement très bon et une belle façon de sortir des sentiers battus.

***
$$$

Le grand vin

Domaine de la Mordorée, Reine des bois 2012, Châteauneuf-du-Pape

(79 $ - Code SAQ 12150276)

Parce qu’il faut bien se faire plaisir!

Christophe Delorme est décédé brutalement d'une crise cardiaque l’an dernier. Avec son frère Fabrice, il était l'âme de ce domaine qui figure parmi les grands domaines de Châteauneuf-du-Pape. Le 2012 m’a semblé encore meilleur que le 2011.

Un supplément de fruit, de fraîcheur et, surtout, cette impression de matière à la fois dense, pleine, mais sans jamais paraître lourde.

Un vin profond, magnifiquement équilibré, rempli d’émotions. On peut l’approcher dès aujourd’hui en lui donnant beaucoup d’oxygène, mais vous avez tout avantage à l’attendre 7-8 ans.

Vous aurez entre les mains une bouteille d’exception.

****
$$$$



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos