Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
5 février 2011

Les 400 coups
Le vrai talent!


Ouvert avec beaucoup d’enthousiasme, il y a quelques mois, le restaurant les 400 coups, tenu de main de maître par les trois comparses, Marc-André Jetté en cuisine, Patrice Demers en pâtisserie et Marie-Josée Beaudoin au service et au vin, répond majestueusement aux attentes des amoureux de la vraie gastronomie. Réunir dans un même lieu autant de talents crée inévitablement des attentes; le vrai talent permet d’aller encore plus loin, afin de dépasser, justement, ces attentes. C’est ce que j’ai vécu le soir de ma visite, une soirée qui confirme le vrai talent!




Les 3 copropriétaires du restaurant Les 400 coups: Marc-André Jetté, chef, Marie-Josée Beaudouin, sommelière et Patrice Demers, chef pâtissier.


Style de restaurant


Alors que la majorité des jeunes chefs du moment s’évertuent à concevoir et, surtout, à copier un menu pseudo-cuisine bistro-comfort-food-branché-cool, l’équipe du 400 coups a eu l’heureuse et juste idée de raffiner ses créations. Ce faisant, ils se démarquent manifestement de leurs confrères et les laissent un peu sur place. Résultat, une cuisine d’une rare intelligence, techniquement parfaite, dans un environnement approprié, le match parfait!

Décor


Le local des 400 coups, tout en hauteur, est magnifique. Son grand bar permet d’y installer les chalands de passage ou les inconditionnels du «manger-au-bar» comme moi. Les tables sont bien disposées, la cuisine (vitrée) permet d’y voir les vedettes du sucré et du salé s’activer, sans avoir les inconvenants odorants du coup de feu; bonne idée. Des tons noirs majestueux avec de grandes baies vitrées créent un ensemble chic urbain; j’aime beaucoup!
Pub.
Cote de Thierry
5/5
 
Cote des internautes
5/5
(Nbre de vote : 2)


Ambiance


Formidable, c’est la food attitude! La musique de fond est presque inexistante; c’est bien: on est tellement accaparé par la cuisine de Marc-André que le reste est superflu!

Clientèle


Ça vient de partout. Installé au long bar, venu de la banlieue de Montréal (un client seul), puis un chef cuisinier de Québec bien connu (lui aussi seul), un animateur vedette (un maniaque des bonnes tables), accompagné de son amoureuse. Je ne vous explique pas les clins d’oeil complices que nous avons eus; c’était sympa. En salle, une grande tablée avec une chroniqueuse art et spectacle (gourmande invétérée, elle aussi) qui vient fêter son anniversaire avec des amies, une autre grande table (des fromagers du Québec), d’autres restaurateurs... N’en jetez plus, la cour est pleine. Vous avez compris: si vous êtes des curieux et des inconditionnels de la bonne et belle cuisine, c’est évident que vous avez déjà été ou que vous irez bientôt au 400 coups!

Carte des vins


Des vins bien choisis, une équipe de salle qui aime les vins et veut partager ses passions; laissez-vous guider!

Le repas


Pétoncle poêlé, pomme de terre ratte, anguille, fenouil et mayonnaise noire. La chaleur du pétoncle superbement caramélisé contraste parfaitement avec la salade de fenouil. Croquette de boudin, purée de céleri-rave, champignons et herbes. Sublime! Croquette parfaite, purée délicate (j’en aurais mangé plus) champignon délicat et les quelques pluches de persil plat ajoutées, à la dernière seconde, dans la préparation vient rafraîchir le tout; c’était parfait. Flétan, dashi, crevette de roche, pleurote, condiment pomme verte-wasabi. Flétan blanc immaculé, ferme, savoureux, bouillon (dashi) idéalement dosé, le condiment apportait beaucoup de vivacité, on aurait dit qu’il y avait aussi un peu de yuzu; l’ensemble était jouissif!

Combien ça coûte
128 $ pour deux entrées, trois plats et deux desserts, sans vins, taxe et service.

Le quartier
Idéalement installé à un coin de rue, à deux encablures de la place Jacques Cartier.

L’adresse
Les 400 Coups
400 Notre-Dame Est
Montréal
Téléphone: (514) 985-0400
Déjà comblé, les deux autres plats nous ont carrément transportés de bonheur, joue de veau de lait braisé, champignons, purée de betterave, céleri-rave, kale (sorte de chou, brocoli). Vous mangez ce plat et vous voulez arrêter le temps, chaque bouchée est un baume à l’âme. Ris de veau, carotte, épinard, purée de datte, jus au cari noir. Un des meilleurs ris de veau mangé ces dernières années. Un plat soyeux, six étoiles sur cinq, c’est possible ça? Pour moi oui. Les desserts de Patrice Demers prouvent que le dernier moment du repas doit être aussi fort que les plats salés; une réussite.

Le service


Dans ce nouveau temple de la gourmandise, l’action se passe dans les assiettes, ce qui ne nous empêche pas de voir le service en salle s’activer avec maestria et grâce, comme un ballet bien rodé, orchestré, avec doigté, par une Marie-Josée rayonnante. Bravo!





Coup de toque

Coup de coeur, coup de foudre, coup de chapeau... 400 fois bravo!

Coup de torchon

: Un petit miroir dans les toilettes.



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 2

Testé le midi comme le soir, parfait sur toute la ligne. C'est agréable de ne pas avoir de mauvaise surprise au moment de l'addition. Excellent rapport. Les recettes sont divines, le vin en accord parfait et les champignons sauvages sont la cerise sur le sundae... pardon, LE VERT, dessert à ne pas manquer sous aucun prétexte.. Bon appétit

5/5
11-02-2011- Christophe- âge : (36-49)

Nous sommes allés aux 400 Coups et partageons tout à fait les commentaires exprimés dans la chronique ci-haut. Bravo aux trois lurons qui ont embelli notre soirée et nous ont donné le gout de parler à tous nos amis de leur passion pour la table et de ce merveilleux restaurant qu'ils gèrent avec enthousiasme et goût. Nous y retournerons.

5/5
11-02-2011- Pierre Filion- âge : (50+)
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
26 novembre 2014