Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
18 décembre 2010

Palmarès gourmand


L’année 2010 a été une année faste pour les ouvertures des restaurants, à Montréal bien sûr, mais partout dans la province. Beaucoup ont ouvert et d’autres ont fermé ou rendu leurs tabliers, voilà une réalité qui n’est pas prête de changer.




Birks Café par Europea


Les ouvertures du Plaza, Les 400 coups, Birks Café par Europea, F Bar, Brasserie T, Le Hangar, KGP, Bar & Boeuf, Chez Victoire, à Table, Pied de poule, Lustucru, le Quartier Général… prouvent hors de tout doute que la restauration est toujours en constante évolution, ça bouge, ça grouille, certains s'en plaignent, car le gâteau ne grandit pas nécessairement, moi je pense justement l'inverse.

Je fréquente les restaurant plusieurs fois par semaine. Je constate que les nouveaux clients, la nouvelle génération de gourmands visitent plus souvent les restaurants que leurs parents.

Chaque occasion est bonne pour une sortie au resto, ils veulent sortir plus souvent, mais dépenser moins à chaque fois, alors que leurs parents sortaient moins souvent, mais c'était pour de grandes occasions. Il faut juste s'adapter et offrir le meilleur rapport cuisine-service- fun possible à cette nouvelle clientèle qui remplit les restaurants mentionnés plus haut et les autres.

Pub.
Cote des internautes
3.5/5
(Nbre de vote : 3)

Dans les petits pots...


Bien sûr, sortir au restaurant n'est pas nécessairement relié à un diktat générationnel, mais ce sont les restaurants réellement (dits) gastronomiques qui vivent le plus difficilement ce changement de garde. En vérité, les clients aujourd'hui veulent d'abord s'amuser, décompresser, passer un bon moment à table, en bonne compagnie et que le service soit agréable et chaleureux!

La provenance de tel ou tel produit ou de telle épice est de moins en moins un critère de choix de resto. Si le restaurateur fait travailler les producteurs locaux, c'est toujours apprécié (et bienvenu), mais ce n'est plus aujourd'hui, pour la majorité des clients, une obligation. Les bistros sont rois et maîtres au Québec, il y a une raison économique et une raison sociologique à cela.

Aussi, la grande tendance de l'heure, c'est de faire mieux, mais plus simple, avec une petite carte, quelques fournisseurs bien choisis, des plats cuits sous vide (le goût en est souvent bonifié) le nombre de personnes en cuisine est limité (la difficulté de recruter en cuisine est un mal planétaire).

Côté vin


Marie-Josée Beaudoin, co-propriétaire, les 400 coups
L'autre tendance est d'avoir une carte des vins réduite, mais qui change souvent, dû aux approvisionnements restreints, avec seulement quelques agences de vins, là aussi bien choisies, des importations privées - il arrive même que certains restaurateurs avisés se lancent dans cette aventure eux-mêmes ou s'associent à des agences de vins.

Bref, dans l'ensemble, on fait du "maison", du micro-service, on n'est pas encore dans le domaine de l'autarcie, mais il y a quelques influences. Certains chefs élèvent leurs cochons, ils font leurs propres charcuteries, leur pain…

C'est une tendance qui se développera à l'avenir.

On mange mieux au Québec


Si la qualité générale a tendance à monter, c'est la première année ou aucun restaurant que j'ai visité pour ma chronique resto du Journal de Montréal n'obtient cinq étoiles. Je n'en tire aucune conclusion, c'est arrivé comme ça, c'est tout.

Mon sentiment, chers lecteurs et chers clients, puisque c'est vous qui remplissez jour après jour, semaine après semaine, les restaurants de la province, mon sentiment donc, c'est que la qualité des établissements se resserre, on mange de mieux en mieux au Québec, partout.

J'en veux pour preuve, ma dernière escapade au Saguenay: que de belles surprises, comme le bar à vin La Vielle Garde, La Voie Maltée (bière et bouffe), Le Bergerac (bistro gourmand), Temaki Sushi Bar (un jeune chef Québécois talentueux). C'est pareil à Trois Rivières, à Sherbrooke, Granby.

Menus interchangeables


Si la qualité est de plus en plus constante dans la nouvelle restauration québécoise, un autre constat frappe fort: tout le monde copie tout le monde, on peut même photocopier le menu d'un restaurant qui vient d'ouvrir et le reporter sur ses voisins, c'est incroyable. Comme les joues de veau, les jarrets de porc braisé, les fish & chips, la polenta au vieux cheddar, la côte de boeuf pour deux, le poulet de Cornouailles, les côtes levées à la bière, bref, du copié-collé.

Faute à qui? Aux chefs en mal d'inspiration, aux clients frileux d'essayer des nouveautés, un peu de tout ça, mais il faut dire que la restauration est un métier très difficile et qu'il faut être prudent.

Les clients boivent moins de vin, prennent un plat ou deux entrées, la situation économique laisse des traces dans le monde de la restauration. Pourtant, certains s'en sortent mieux que d'autres.

Pour ma part, je suis optimiste, curieux et enthousiaste à découvrir ce qui se fait de mieux au Québec. Pour ça, chers gourmands, vous êtes mes informateurs privilégiés. Je compte donc encore sur vous en 2011 pour me faire part de vos coups de toque. Je vous souhaite une année des plus savoureuses possible.

Palmarès 2010 des restaurants


Au 5e péché, Chef propriétaire: Benoît Lenglet
Meilleur dessert de l'année 2010
---> Birks Café par Europea
Montréal, (4 étoiles)

Restaurateur de l'année 2010
---> Yassine Belouchi, Le Tire-Bouchon
Boucherville(4 étoiles)

, Meilleur repas de l'année 2010
---> Au 5e péché, Chef propriétaire: Benoît Lenglet
Montréal (4 étoiles et demie)

Meilleur restaurant en région de l'année 2010
---> Poivre noir. Chefs propriétaires: José Pierre Durand
Trois Rivières (4 étoiles et demie)

Meilleur restaurant à prix doux de l'année 2010
---> Station F
Montréal, (3 étoiles et demie)

Meilleur nouveau restaurant de l'année 2010
---> L'un des Sens. Chefs co-propriétaires, Laurent Prosper et Rémy Morency
Montréal, (4 étoiles)

Personnalité de l’année 2010
---> Marie-Josée Beaudoin, co-propriétaire, les 400 coups
Montréal

L'artisan de l'année 2010
---> Margareth Pagé et Yves Boucher
Au Verger du Clocher

Meilleur restaurant d'hôtel de l'année 2010
---> Renoir
Montréal (4 étoiles)

Meilleur restaurant pour le lunch de l'année 2010
---> Taverne Square Dominion
Montréal (4 étoiles)

Meilleur nouveau bistro de l'année 2010
---> Duo D
Montréal (3 étoiles et demie)

Meilleur restaurant (ambiance-groupe) de l'année 2010
---> Chez Victoire
Montréal (3 étoiles et demie)

Meilleur restaurant pour les soirées de filles 2010
---> Le Limon
Montréal (3 étoiles et demie)

Meilleur restaurant pour les soirées de gars 2010
---> BBQ
Montréal (3 étoiles et demie)

Meilleur restaurant apportez votre vin 2010
---> Monsieur B
Montréal (3 étoiles et demie)

Meilleur restaurant à prix doux hors Montréal
---> Bistro Lulu
Boucherville (3 étoiles)



Salutations gourmandes et bonne année à tous!




Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 3

Je vous mets au défi de surprendre le Renoir au rythme d'1 fois tous les 2,3 mois et vous m'en donnerez des nouvelles.

2/5
08-01-2011- Jean-Pierre- âge : (50+)

Quelle resto pour un souper en amoureux pour la St-Valentin ?

5/5
04-01-2011- LEnz Flair- âge : (26-35)

Pour être allé à quelques reprises au Bistro chez Lulu, je dois avouer que le rapport qualité-prix y est excellent et que le choix de vins est de bonne taille. À recommander pour un repas détendu entre amis.

3/5
28-12-2010- Gérard Tranchemontagne- âge : (50+)
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
22 septembre 2014