Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
26 juin 2010

Le Paris Beurre : Plutôt Rance!



Oui, vraiment passé date ! Il y a une multitude de restaurants qui n’évoluent plus et par conséquent,... régressent… C’est le cas du restaurant Paris Beurre qui nous offrait pourtant, jadis, au milieu des années 80, des petits bonheurs gourmands. La lassitude peut-être, un laisser-aller, un train sur rail qui n’attend que le déraillement pour réagir et changer de voie, allez savoir… Moi je ne suis là que pour faire un état des lieux, une photo instantanée d’un moment passé dans le restaurant et l’image est bien floue, dommage !






Décor


Le décor prend de l’âge, mur jaune, pour ne pas dire jauni, petites salles à manger classiques, table et chaises bistro, il y a un petit style, resto de quartier parisien (Châtelet, les Halles…) c’est sympathique, mais ça mériterait un petit revampage, si je puis dire!

Ambiance


La terrasse était très occupée. J’ai préféré rester dans la salle à manger, afin de prendre réellement le pouls du restaurant. Bien mal m’en a pris, puisque c’était plate à mourir. Jusqu’au service qui oubliait, de temps en temps, qu’il y avait quand même quelques tables dans la salle à manger. Bref, pour l’ambiance, j’ai d’autres adresses à vous recommander à Outremont…

Style de restaurant


Bistro de quartier, menu table d’hôte. Soixante places assises, une très sympathique terrasse à l’arrière du restaurant. Les abats font la réputation de l’établissement (foie de veau loupé pour ma part). Bref, cassoulet en saison, magret de canard, confit de canard (à l’année) ; un vrai restaurant de quartier puisqu’il a ouvert ses portes en février 1985. J’y suis souvent allé dans ces annéeslà et c’était très bon.

Pub.
Cote de Thierry
2/5
 
Cote des internautes
4/5
(Nbre de vote : 2)

Clientèle


Des parents, des enfants, des couples, des habitués depuis plus de vingt ans, c’est vraiment la clientèle du quartier qui connaît bien les lieux et y a ses habitudes. Il y a quelque chose de générationnel dans ce restaurant.

Le repas


Je dois avoir un sixième sens, après seulement quelques secondes dans le restaurant, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai dit à mon invité Christophe, ça sent mauvais (façon de parler), je crois que nous allons passer une mauvaise soirée… Incroyable, me dit-il, je pensais exactement la même chose. Il y a quelques jours, lors d’une entrevue, je réponds à une interrogation d’une animatrice bien connue ; comment peux-tu savoir au premier coup d’oeil que l’assiette que l’on pose devant toi sera bonne ou pas ? Il y a des signes qui ne trompent pas, répondisje. J’aurais dû dire, qui ne trompe plus… Le poisson ou la viande au bas de l’assiette, la tite carotte et la tite patate en haut, ça, ça ne trompe plus. Il y a vraiment un décalage dans cette présentation culinaire d’un autre temps et ce qui se fait dans le domaine de la cuisine du monde entier aujourd’hui. Ça revient à dire que certains restaurateurs font à manger et les autres, qui réfléchissent à leurs créations culinaires, font de la cuisine ! Voici une explication pour corroborer mes dires. Crème de carotte (potage Crécy) avec un soupçon de gingembre, ça manquait légèrement de sel, mais c’était bien correct. Salade de gésiers confits. Salade même pas mélangée avec la vinaigrette, vous savez, la petite feuille de trévise qui sert de réceptacle pour y déposer les morceaux de gésiers confits, même les débutants font mieux… Foie de veau coupé comme une feuille de papier, servi plus cuit que demandé, normal, c’est tellement mince, comment servir ce foie de veau rosé ? Ce n’est pas possible, voilà exactement ce que les cuisiniers aujourd’hui ne font plus ! Le foie de veau est normalement coupé en pavé ou en tranche plus épaisse puis poêlé et rôti amoureusement, les techniques changent, souvent pour le mieux… Tartare bien réalisé, croûtons de pain trop durs, salade mal apprêtée, gratin dauphinois bien chiche et pas génial. Desserts : tarte Tatin complètement détrempée, une bouillie aux pommes et une poire Belle Hélène d’une fadeur incroyable, crème glacée vanille commerciale, sauce chocolat sans intérêt, ouf…

Combien ça coûte
111,20 $ tout compris

Le quartier
Outremont

L’adresse
Le Paris-Beurre
1226, rue Van-Horne Montréal

Carte des vins


La présentation de la carte des vins mériterait un petit coup de jeune ! Mais un très bon point pour la sélection des demi-bouteilles, bravo pour cette belle initiative.



Le service


Service un peu absent, pas de grande passion, une mauvaise soirée, peut-être?





Coup de toque

Tout pour plaire!

Coup de torchon

Tout pour déplaire!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 2

Pour ma part, nous avons découvert ce restaurant il y a très peu de temps et nous y sommes déja allé a deux reprises, et a chaque fois, ce fut un ravissement gustatif! Les rognons sont divins, et la raie au citron et câpres m'a fortement rappelée celle que mon père, cuisinier de métier, offrait. Pour le dessert, la poire belle Hélène était servie, telle la tradition, avec, il est vrai, de la crème glacée commerciale que je préfère à une crème glacée artisanale mal faite, mais la poire FRAÎCHE, délicatement pochée, recouverte de cacao noir et amandes effilées grillées a finalisée ce repas d'une façon fort agréable. Pour le cadre, effectivement, peut-être un peu vieillot, mais au combien plus «chaud» que certains restaurants qui se disent «branchés», totalement froids et impersonnels. Quand au service, sourires et attentions étaient au menu! Retournez-y, vous pourriez être surpris!

4/5
11-11-2011- NikoAnnik- âge : (36-49)

C'est bien dommage pour vous. Les 3 fois où nous y sommes allés, nous avons été très satisfaits. L'aile de raie est parfaite. Leur purée de pommes de terre est la meilleure que j'ai mangé depuis mon enfance. Le verre de vin maison très correct. Vous n'étiez peut-être pas dans votre assiette ce jour-là.

4/5
10-09-2010- Louise Quesnel- âge : (50+)
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
24 septembre 2014