Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
23 janvier 2009

Griffintown
Un coup de griffe!


Mon titre aurait aussi pu être:«Mieux vaut rester au lit!» Mais ce ne serait pas gentil,surtout que le restaurant est vraiment charmant.Dommage que la cuisine, elle, soit aussi fruste et sans raffinement!

J’adore aller bruncher, j’aime l’idée de me lever tard le dimanche matin, de flâner sans stresser, puis, après un espresso corsé, de me diriger vers ce que je considère comme le nouveau rendez-vous gourmand de la semaine: le brunch. En effet, le brunch devient de plus en plus branché, c’est redevenu une vraie sortie et les jeunes chefs l’ont bien compris. Certains maîtrisent le sujet à merveille, comme La Fabrique (vraiment top), La Cantine (sympa comme tout), M sur Masson (délicieux)… Je m’attendais donc à quelque chose de similaire, mais seul le contenant le laisse penser, le contenu, lui, est malheureusement à des kilomètres de là. Dommage!





Décor


Le local est superbe, tout en hauteur. Ça donne une incroyable impression de liberté; ça doit être encore plus flagrant l’été, surtout qu’il y a une petite terrasse à l’arrière. C’est vraiment lumineux. Cuisine ouverte avec un magnifique comptoir, plaque en métal ouvragée sur le mur de la cuisine: c’est bien joli, tout ça. Grand mur de briques, quelques encadrements de photos en noir et blanc sur les murs, quelques objets chinés ici et là, rien de bien compliqué, mais judicieusement aménagé!

Ambiance


L’ambiance est sympathique, charmante, bruyante avec un peu d’écho dû au plafond élevé, mais pas assourdissante au point d’avoir à élever la voix. On sent la volonté des clients d’être surtout détendus, d’être en pause, de profiter du moment et du lieu pour y faire un véritable arrêt dans la vie. Mais je les ai vus se lever bien vite: le bonheur de la dégustation des plats n’étant pas au rendez-vous, les sourires étaient (à part une grande table en famille) bien absents.

Style de restaurant


La reconversion du pub en petit bistro de quartier est visuellement une belle réussite. Sachez que, selon mon ami Julien, le midi, les sandwichs sont copieux : salades bien assaisonnées, saumon mariné, burgers. L’ambiance y est bien agréable. Si je me fie au brunch que j’ai testé, ça mérite réflexion… En résumé, j’ai ressenti (je ne suis pas un médium, mais j’ai un peu d’expérience…) la volonté de bien faire, mais la technique n’est tout simplement pas au rendez-vous.

Pub.
Cote de Thierry
2/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)

Clientèle


Comme je le disais plus haut, quelques grandes tables familiales, beaucoup de couples et de petits groupes de quatre personnes qui se retrouvent là pour passer à travers la semaine qui vient et pour commenter celle qui vient de passer. Il n’y a pas vraiment de classes d’âges puisque toutes les générations sont représentées. Plus anglo que franco: c’est justement ce que j’ai aimé au Griffintown.

Carte des vins


Je passe…

Le repas


Nous avons commandé deux cafés au lait qui sont très vite arrivés à table et ils étaient délicieux. Je le mentionne, car ce n’est pas une généralité. En fait, je constate plutôt l’inverse dans les restaurants: le café et surtout le café au lait sont souvent infects. Si je vous mentionne aussi qu’ils nous ont été apportés à table après seulement quelques minutes, c’est que, malheureusement, nous avons attendu nos premiers plats pendant plus de 50 minutes! Or, moi, le dimanche matin, j’aime bien manger mes oeufs en même temps qu’un bon café au lait…

Après une attente interminable, j’ai eu droit à un oeuf bénédictine avec une hollandaise complètement ratée et presque absente, un oeuf presque dur et la pomme de terre laissée trop longtemps dans un réchaud, donc très dure en surface, presque une croûte dure. Dommage, car cette préparation de pomme de terre est savoureuse. Salade d’accompagnement très bien assaisonnée, c’était le seul point positif de l’assiette. Aussi, un burger déjeuner, avec oeuf tourné, boulette de viande mélangée, de boeuf, agneau et porc. C’était fort, trop fort. Bizarres les épices, là-dedans… Servi avec une mauvaise salade de patates très épicée et grasse… Pour conclure, pain doré. Oh boy! une omelette au pain, tellement il y avait d’oeufs. Pour moi, le pain doré doit goûter le pain doré, pas l’omelette!
Combien ça coûte
Trois plats, deux cafés, un jus d’orange: 58 $ taxes et service compris!

Le quartier
Revitalisation du quartier Atwater sur Notre-Dame, angle L’aqueduc.

L’adresse
Café Griffintown
1378, rue Notre-Dame Ouest, Montréal
Téléphone: 514-931-5299




Le service


Serveurs vraiment gentils, mais complètement débordés. Aucun professionnel.





Coup de toque

Le café au lait est excellent.

Coup de torchon

Il faudrait passer de la volonté aux actes.



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
1er novembre 2014