Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
23 mai 2009

Joe Beef
Gargantuesque!


La dernière fois où j’ai carrément explosé, c’était pour le repas gargantuesque que sert Martin Picard dans sa cabane à sucre. David McMillan est un autre chef de talent animé par une passion incorrigible, celle de la bonne cuisine servie copieusement. Allez chez Joe Beef les yeux fermés, mais de grâce, mangez léger le midi.





Décor


Un espace lilliputien. Une petite banquette, quelques tables tassées comme des sardines. En tout, 28 à 30 personnes peuvent s’installer dans la minuscule salle à manger. Malgré l’exiguïté des lieux, le restaurant est charmant. Ça m’a fait penser à certains restaurants du Marais à Paris, ou à certains bouchons lyonnais. Petit, oui, mais chaleureux.

Ambiance


Si vous aimez la proximité, vous allez être servis. Si vous aimez jouer et manger dans l’assiette de votre voisin de table, (je plaisante) vous allez être comblés. Prévoyez d’aller aux toilettes avant de vous installer, car vous ne pourrez pas passer entre les tables pour vous déplacer. C’est tellement serré que vous restez où vous êtes, point barre. Bref, cette situation plaît ou ne plaît pas, mais avouez que c’est bien sympathique. En tout cas, moi, cela ne me gêne pas. Au contraire, dans cette ambiance, c’est de circonstance.

Pub.
Cote de Thierry
4/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 1)

Style de restaurant


David Mc Milan est un des meilleurs chefs de Montréal. Sa cuisine est axée sur le retour du marché, surtout les produits marins, qu’il affectionne particulièrement. L’endroit est reconnu pour ses huîtres, ses crevettes, ses fruits de mers et ses beaux poissons qu’il cuisine et sert en entier (du bonheur).

Attention, les portions sont copieuses. Partagez une entrée, laissez-vous tenter par un beau poisson pour deux, un dessert et cela sera peut-être suffisant. Si vous faites partie des gourmands, lâchez-vous, l’explosion en vaut la peine. La viande n’est pas en reste: côte de boeuf, demi-canard, boudin, etc.

Clientèle


L’endroit est petit et populaire. Pas besoin de vous faire un dessin. Réservez à l’avance, sinon, bonne chance. Il y avait un bon mélange des genres le soir de ma visite. Ça ajoute à l’atmosphère du restaurant. Des gourmands, des curieux, des couples d’amoureux, des premiers rendez-vous. Bref, un restaurant pour tous et pour tous les goûts, pour peu que votre portefeuille vous le permette.

Carte des vins


Une des causes qui fait monter inexorablement l’addition, c’est le vin. Ouf, une moyenne de 14 $ le verre de vin: c’est un peu excessif, non pas que la qualité du verre de vin (18 $) ne le mérite pas, mais j’aimerais bien avoir d’autres options. Les prix des bouteilles sont aussi assez élevés.

Le repas


Les plats sont inscrits (uniquement) sur un grand tableau noir et il y a beaucoup d’options intéressantes. Crevettes frites avec une bonne sauce mayonnaise maison (style tartare); c’était vraiment très bon.

Des palourdes servies dans une superbe cocotte en fonte émaillée, elles étaient savoureuses à souhait. Échalotes, vin blanc, persil plat grossièrement haché, superbe dans sa simplicité.

En plats principaux, une épaule d’agneau braisée qui fondait en bouche, mais mon invitée commençait à lâcher prise. Les entrées étant très copieuses, la portion imposante de l’agneau a un peu stoppé son enthousiasme. Aussi, foie de veau (copieux) et saucisses sur une bonne purée de pommes de terre accompagnée d’une sauce acidulée par des oignons légèrement caramélisés. C’était bon, mais je n’aime pas le foie de veau fariné. Je n’ai pas pu finir mon assiette, et ça, dans mon cas, c’est presque un exploit.

Combien ça coûte
185 $ pour deux tout compris. Ce sont des prix qui exigent quand même certaines attentions: amuse-gueule, mignardises, espace entre les tables, nappes blanches. Ce que je n’ai pas eu chez Joe Beef.

Le quartier
À proximité du théâtre Corona

L’adresse
Joe Beef
2491, rue Notre-Dame Ouest
Montréal
514-935-6504
Pour dessert, puisqu’il fallait bien et qu’ils étaient tous invitants, nous avons partagé un magnifique financier tiède, servi avec une compoté de pêche: merveilleux.

Le service


Samia, la serveuse est une déesse descendue du ciel. Un mélange de Crystle Stewart, Halle Berry et la reine de Saba. Bon ok, je disjoncte, mais c’est déjà assez difficile de tout prendre en note (dans sa tête) quand je vais au restaurant, alors imaginez si en plus je suis complètement déconcentré par la serveuse. Là franchement, ça ne va plus. Bref, parfaite, elle est parfaite.





Coup de toque

Produits de grande fraîcheur et un super chef

Coup de torchon

Attention, l’addition peut s’envoler



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 1

Nous avions une réservation faite depuis 2 semaines pour une table de 6 personnes à 21h30. Elle fût confirmée la veille par le personnel de votre établissement. Quelle surprise alors hier soir par l'accueil reçu à votre restaurant le Joe Beef. Votre personnel a vraisemblablement ri de nous puisqu’il nous a fait attendre plus d'une heure dans votre minuscule hall d'entrée. Nous promettant que notre table serait prête dans 5 minutes à plusieurs reprises (mensonges après mensonges). Le serveur à même fait asseoir avant nous, un groupe de 6 personnes arrivées après nous. Se disant désolé du malentendu, il n'a rien fait d'intelligent pour nous permettre d'apprécier la réputation de la nourriture de votre restaurant. À notre départ, vers 22h25, il a fini par avouer que les gens de la première tablée étaient arrivés en retard. Est-ce supposé être mon problème? Vous savez, une réputation se gagne avec l'acharnement et se perd malheureusement très facilement lorsqu’on engage du personnel qui n’est pas capable de gérer une entreprise de service. Moi et mes invités sommes en relation au quotidien avec la minorité de gens qui a les moyens de se permettre un repas dans votre dispendieux restaurant. Malheureusement pour vous, nos critiques ne seront pas très élogieuses suite à cette expérience catastrophique. L’ironie dans tout cela, nous avons fini par assouvir notre faim incontrôlable au Dilallo Burger et ce fût un 8$ mieux investit puisque leur personnel nous a apprécié à notre juste valeur.

0/5
19-11-2011- Dominic Bellemare- âge : (26-35)
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
21 août 2014