Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
21 mars 2009

L’Inconnu
Bon comme un baiser de Doisneau


Un message, reçu il a quelques mois et m’incitant à venir découvrir ce nouveau restaurant, me mit la puce à l’oreille. Des invitations, j’en reçois à la pelle, mais celle-ci, allez savoir pourquoi, a retenu toute mon attention. Après réflexion, c’est l’intelligence et la modestie du propos qui m’ont convaincu. Me présentant au restaurant sans m’annoncer, je fus conquis du début à la fin.



© Jocelyn Malette


Décor


Un décor pur, reposant et sobre. Des murs gris ardoise avec de jolis luminaires. Un très grand miroir au fond du restaurant complète le tout et donne à cette salle à manger un cachet urbain et charmant. Il y a quelques petites banquettes confortables. Celle qui est située à proximité du bar est une table de choix pour les personnes qui souhaitent plus d’intimité.

Ambiance


Restaurant idéal pour les tête-à-tête en amoureux ou pour les petits groupes. Un restaurant qui privilégie une ambiance orientée sur le plaisir des gourmands. Toute l’atmosphère est propice à la réflexion culinaire, au plaisir de la table, à la sérénité. L’Inconnu est la place idéale pour les plaisirs gourmands.

Style de restaurant


Jeff Stirup, le chef propriétaire, a roulé sa bosse. Il a non seulement du talent mais il a aussi ce que très peu de chefs de talent ont: le plaisir de faire plaisir. Ça se voit, ça se sent dans chacune des assiettes servies. Chaque produit qu’il transforme est entouré d’un sourire, d’un plaisir immense à satisfaire le client avec le secret espoir que celui-ci comprendra le message.
Pub.
Cote de Thierry
4.5/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Comme le dit l’adage, petit à petit l’oiseau fait son nid.

L’Inconnu commence à être reconnu, et c’est tant mieux. Le soir de ma visite, des couples se regardaient dans le blanc des yeux. Avec le sourire aux lèvres, ils salivaient devant leur assiette.

Le restaurant est ouvert depuis un an. Le temps, bien sûr, fera son oeuvre.

Carte des vins


La carte des vins est courte, mais bien faite. Les produits proposés sont de bonne qualité. Il y a aussi un bon choix de vins au verre, mais laissez-vous guider par le maître d’hôtel, celui-ci connaît bien les vins. Ceux qui nous furent recommandés étaient vraiment appropriés. Le prix des vins, comme ceux du menu, sont vraiment attrayants.

Le repas


Amuse-bouche servis dans un joli petit verre; une crème de courge au gingembre avec une huile épicée. C’était très bon et ça nous préparait parfaitement pour la suite.

Salade frisée avec croûtons, lardons et oeuf poché. Bien que la préparation soit sans véritable reproche (la vinaigrette manquant légèrement de punch), cette salade était en deçà de tous les autres plats proposés par le chef. En fait, il pourrait lui ajouter un élément de création.

Flan de porc braisé avec une réduction de porto et érable. Un plat cinq étoiles qui en aurait mérité six, si cela était possible dans ma notation. Un pur bijou. Ça commençait très fort; maîtrise technique, saveur franche et admirablement contrôlée, un très grand plat.

Combien ça coûte
Comptez 50 $ par personne.

Le quartier
Au coin de la rue Roy, à l’abri d’une petite place.

L’adresse
L’Inconnu
3807, rue Saint-André
Montréal
Téléphone: 514-527-0880
Accès facile aux personnes à mobilité réduite
Duo de lapin, cuisse braisée et râble farci. Une préparation qui prouve hors de tout doute le talent technique du chef et sa passion pour le beau travail. Le plat étant savoureux à souhait, nous mangions doucement pour en apprécier toutes les vertus gustatives.

Trio d’agneau: je ris encore en me remémorant le trio d’agneau du restaurant Trinity, en le comparant avec la merveilleuse interprétation qu’en fait le chef du restaurant l’Inconnu. Celui-ci le décline vraiment de trois façons. Une côte d’agneau cuite à la perfection, une petite cocotte en fonte qui enferme un mijoté d’agneau avec des haricots cocos cuisinés comme il se doit, puis la troisième, une mini-tourtière. Voilà une autre réalisation cinq étoiles. Deux desserts classiques: trio de crèmes brûlées et un délicat pain perdu, onctueux à souhait!

Le service


Ça fait plus de trente ans que je suis dans le métier et le constat du service dans les restaurants est souvent pitoyable. Donc, à chaque fois que je suis servi par un vrai professionnel, je jubile. Le serveur de ce soir-là mérite un coup de chapeau. Tout le monde recevait le même traitement, bravo!





Coup de toque

L’Inconnu, c’est beau et bon comme un baiser.

Coup de torchon

Un tout petit effort supplémentaire pour les desserts et les cinq étoiles sont dans la poche.



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
26 juillet 2014