Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
28 février 2009

Ferreira Café
Quand le chat n’est pas là, les souris dansent!


On peut compter sur les doigts d’une seule main, les restaurants spécialisés qui proposent des poissons et des fruits de mer de très grande qualité à Montréal. Le Café Ferreira fait partie de ce petit groupe. Le poisson y est l’attraction ultime mais il vient de s’en ajouter une autre: Éric Gonzalez, le chef nouvellement arrivé au fourneau!



© Thierry Avril


Décor


Décor radieux, chaleureux. De superbes assiettes de couleur bleu azur forment une fresque magique sur l’un des murs. Il y a deux espaces dont un en hauteur (palier) qui permet de voir les cuisiniers à l’oeuvre derrière un espace vitré. Le bar est vraiment joli et situe bien la beauté et l’âme du Portugal.

Ambiance


Certainement un des restaurants les plus achalandés et les plus courus de Montréal. Attention! Le bruit et la musique trop forte ne permettent pratiquement pas la conversation!

J’ai mangé plusieurs fois au Ferreira et jamais je n’avais entendu autant de bruit que le soir de ma visite. On se serait cru dans un supper club, c’était dément. Quand le chat n’est pas là, les souris dansent!

Style de restaurant


Restaurant, café, bistro... Donnez-lui le nom que vous voulez, le café Ferreira est devenu, au fil du temps, une institution de la restauration montréalaise. Magnifique restaurant, cuisine faisant la part belle à la mer. Produits de grande fraîcheur: le Portugal à son meilleur.

Les prix sont de circonstance. Ce n’est pas donné, treize dollars pour une tisane!
Pub.
Cote de Thierry
4/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Clientèle bien nantie, femmes et hommes d’affaires, artistes, personnalités. Restaurant pour voir et être vu.

Un établissement qui fait partie des incontournables pour ceux qui souhaitent faire des affaires, inviter leur patron ou négocier un nouveau contrat.

Carte des vins


Assurément, la plus belle carte de vins portugais au Québec. Non seulement les meilleurs crus du Portugal sont présents, mais le Porto n’est pas en reste puisqu’il est le porte-drapeau du vignoble portugais. La sélection est impressionnante.

Nous avons dégusté un verre de magnifique pinot portugais, c’était une découverte géniale.

Le repas


De délicieuses petites sardines fraîches, parfaitement grillées, servies tièdes et en filets, avec un peu de fleur de sel. Accompagnées d’une délicate tapenade d’olives et des petits croûtons au maïs.

Puis, un remarquable pétoncle géant, magnifiquement caramélisé en surface, bien translucide à l’intérieur (cuisson idéale), oignons confits, pommes de terre et fromage Serra comme une Tartiflette. Vraiment génial. Le pétoncle manquait toutefois un peu de chaleur. Thon juste saisi et foie gras poêlé façon «Rossini», gratin de pâtes, béchamel à l’huile de truffe et duxelles de chanterelles. Un plat à la Ducasse, réalisé à la Gonzalez, superbe! Morue charbonnière rôtie, risotto carnaroli au safran façon paella, sauce poulette. Le risotto était d’anthologie. Joue de veau braisée à la manière des mamies provençales. Écrasée de pommes de terre au persil plat, réduction du jus de braisage, savoureux à souhait.

Combien ça coûte
Comptez environ 100 $ par personne, sans exagérer sur les vins.

Le quartier
Sur la commerçante rue Peel, entre Maisonneuve et St-Catherine.

L’adresse
Ferreira Café
1446 rue Peel
Montréal
Téléphone: 514-848-0988
Croquette de jarret de cochon et crevette poêlée, réduction d’un jus de crustacés, salade de chou rave et pommes sauce gribiche. Une création signée Gonzalez qui vaut à elle seule la visite. Les petites pluches d’estragon ajoutées à la salade de chou électrisent les papilles gustatives. Voilà le signe d’une vraie réflexion créatrice, bravo! Dessert savoureux et joliment présenté. Particulièrement éclatant, le gâteau au chocolat onctueux!

Le service


Un festival d’erreurs! Un accueil déplorable. Pas de bonjour, pas de sourire, pas de prise de manteau. Nous fûmes garrochés avec une arrogance et un mépris indigne d’un si bel établissement. Quand le chat n’est pas là, les souris se moquent pas mal du client. Après quelques minutes, on m’a reconnu (ça arrive! Je ne suis pas dupe) et l’on m’a proposé une autre place. On a décidé de prendre mon manteau resté sur la banquette sous mes fesses. On a aussi offert l’apéritif. Bref, un autre traitement.

Je ne demande jamais de traitement de faveur, je veux juste être bien accueilli, au même titre que n’importe quel client.

Carlos Ferreira, le propriétaire, n’était pas là et ça paraissait.





Coup de toque

La cuisine éclatante d’Éric Gonzalez.

Coup de torchon

L’accueil déplorable!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
30 juillet 2014