Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
21 février 2009

La Montée
Pour monter au ciel!


La Montée de lait a déménagé et, par la même occasion, en a profité pour raccourcir son nom. La Montée est un restaurant qui réunit désormais un contenant à la hauteur du contenu. Je pense même que la cuisine du chef Martin Juneau a pris de la hauteur et ses créations culinaires célestes font monter au septième ciel les gourmands comme moi.



© Thierry Avril


Décor


La Montée de lait était installée dans un local lilliputien. La Montée, quant à elle, est établie dans un vaste local pouvant accueillir une centaine de couverts. Un magnifique cellier vitré renfermant en son sein des flacons sublimes trône à l’entrée du restaurant.

Un plancher de bois sombre, de jolies banquettes confortables de cuir écru, mur de brique.

C’est à la fois simple, chaleureux et incroyablement séduisant!

Ambiance


Il régnait, le soir de ma visite, une ambiance formidable. Beaucoup de monde créait une atmosphère enjouée, jouissive et excitante.

J’avais hâte de déguster les plats dès l’instant où je me suis installé. Tout le monde avait le sourire et se sentait bien.

Style de restaurant


La Montée, je dois l’avouer, a un style marqué par deux hommes. Un en cuisine, talentueux, créatif, intelligent dans la conception et la réalisation de son très court menu. L’autre en salle, attentif et présent, actif, mais discret, donnant des conseils à droite et à gauche.

Quel beau métier que celui de la restauration quand celui-ci est porté par des passionnés!
Pub.
Cote de Thierry
4.5/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


La rue Bishop étant située à l’intersection de deux cultures montréalaises, il y avait autant de francophones que d’anglophones.

Il y avait du monde, beaucoup de monde. J’ajouterai qu’il y avait du beau monde: le monde du cinéma, de la télévision, de la radio, des médias, des hommes et des femmes d’affaires, mais surtout des amateurs de bonne cuisine.

Carte des vins


La carte des vins est un pur chef-d’oeuvre!

Je n’arrivais pas à la lâcher tellement elle éveillait en moi des sensations fortes. Une carte de bouteilles bien choisies ; pas de château Machin pour épater la galerie, une carte de vraies bonnes maisons.

On devine le travail immense pour recueillir autant de petits bijoux. Le joli coffret qui enferme la carte des vins est comme un écrin à bijou. Une des plus belles cartes des vins que j’ai vue au Québec.

Le repas


Nous avons choisi le menu à 55 $ pour quatre services.

Thon yellowfin mariné minute au soja et plusieurs betteraves. Un plat de saveurs franches. La texture du poisson juste mariné avec les différentes textures des betteraves était carrément démente, superbe!
Pétoncle dans un bouillon, tofu de poisson et radis blanc braisé. Un plat qui illustrait la recherche et la sensibilité culinaire du chef Martin Juneau par sa délicatesse, son raffinement et sa recherche. Une création exemplaire.

Ensuite, Clam Chowder, tranche de lard braisé, salade de gnocchis et palourdes, écume crémée. Ceci n’était pas un plat, ceci n’était pas une création culinaire, ceci était un tour de magie!

Une interprétation originale et magistrale de la traditionnelle Clam Chowder. Rarement un plat ne m’a donné autant de bonheur.

Combien ça coûte
Comptez entre 70 $ et 100 $ par personne avec le vin, les taxes et le service.

Le quartier
Entre la rue St-Catherine et de Maisonneuve.

L’adresse
La Montée
1424 Bishop
Montréal
Téléphone 514-289-9921
Chèvre frais, mais chaud, avec pancake d’aubergine, confiture d’oignons et moût de raisin. Encore une belle création savoureuse, mais le plat précédent faisait de l’ombre à tout le reste.

Entrecôte aux champignons, en bouillon, marinade et raviole. Décidément, le chef s’amuse comme un petit fou à réinterpréter les grands classiques de la cuisine en leur donnant un coup de jeune. Le bouillon de champignons servi dans un petit verre était sublime.

Poitrine de porcelet confite et croûtée à la moutarde, compôtée de chou au saucisson, purée de cornichons. L’autre plat fétiche de la maison. Le chef sait mieux que quiconque sublimer le formidable cochon de lait de la ferme Gaspor.

Pot de crème chocolat ivoire et vanille, crumble et salade d’agrumes: suave et rafraîchissant. Dégustation de citron: parfait glacé, curd à la meringue grillée et jello au thym. Une belle déclinaison du citron.

Le service


Le service est sympathique et efficace. Les jeunes filles qui officient en salle sont très agréables et particulièrement gentilles avec tous les clients.





Coup de toque

Mon premier coup de coeur gourmand de l’année 2009

Coup de torchon

Rien à signaler!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
30 octobre 2014