Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
31 janvier 2009

La Petite Ardoise
À la une des journaux!


Original et sympathique, le restaurant La petite ardoise, situé sur la rue Laurier à Montréal, offre pour les déjeuners des préparations qui portent les noms des journaux les plus connus. Mon choix fut simple: le Journal de Montréal. Et vous savez quoi? C’était le plus riche, le plus copieux, le plus varié et celui qui répondait aux besoins de tous. Comme le Journal de Montréal! Objectif Thierry? Sur ce coup-ci, pas du tout!



© Le Journal


Décor


J’aime beaucoup ce lieu (magique en période de beaux jours avec la terrasse intérieure). Quant au restaurant lui-même, c’est charmant, décontracté et accueillant. Il y a un petit côté rétro belle époque (lampes et abat-jour). Pour le reste, un grand mur de briques, des tables et chaises en bois; on s’y sent bien.

Ambiance


Une des clés du succès de ce restaurant, c’est que l’ambiance y est formidable. Il y a beaucoup de monde, ça ne dérougit pas. Cela laisse une impression de brouhaha ambiant non agaçant.

Le style de nourriture dénote une certaine simplicité qui permet aux clients d’être à l’aise.

Style de restaurant


Restaurant convivial, déjeuners, sandwichs, salades, cuisine simple et un peu simpliste; il manque en effet de créations originales.

Ici, on ne risque pas d’être dépaysé avec une cuisine personnalisée crée par un chef audacieux. Il y a également des formules rapides avec entrée, plat et verre de vin.

Aussi, une multitude de plats comme les crêpes farcies (salées), les galettes de sarrasins, les salades composées, les desserts et les grands classiques dont un majestueux croque madame...
Pub.
Cote de Thierry
2/5
 
Cote des internautes
2.5/5
(Nbre de vote : 2)


Clientèle


Oh boy! C’est presque toujours complet. Il est préférable de réserver les fins de semaine pour le brunch.

Le restaurant La petite ardoise a sa clientèle d’habitués: c’est un signe qui ne trompe pas. Quoique j’ai déjà fréquenté régulièrement les lieux avec plaisir, je suis resté cette fois-ci sur ma faim (non pas en quantité, mais en qualité)!

Carte des vins


Carte des boissons, liqueur, bière... Standard n’est pas vraiment le terme. Sans imagination est plutôt l’impression ressentie à la lecture de cette carte. Certains diront que pour le genre de restaurant c’est bien correct, mais en arrivant, j’ai demandé s’il y avait des jus de fruits frais ou des cocktails avec ou sans alcool... Non, rien.

Le repas


Voici le portrait des différents journaux (assiette de déjeuner).

J’ai choisi Le Journal de Montréal, évidemment!

J’entends déjà d’ici les commentaires.

On sait bien... il est normal qu’il trouve cette assiette à son goût! Rassurez-vous chers lecteurs, je suis d’abord gourmand et l’assiette Journal de Montréal répondait à mes besoins du moment.

Bref, voici les journaux déjeuner!

Combien ça coûte
Comptez entre 15$ et 20$.

Le quartier
Sur la rue la plus gourmande de Montréal, coin Esplanade, stationnement pas évident

L’adresse
La Petite Ardoise
222, avenue Laurier Ouest
Montréal
Téléphone: 514-495-4961
Le Devoir à 7,95$:
Yogourt maison, muffin et fruits frais.

La Presse à 12$:
Omelette végétarienne (à la ratatouille) pommes de terre sautées, rôties, beurre, confiture, fruits frais.

La Gazette à 12,50$:
Oeufs bénédictine sur muffin anglais avec jambon, épinard, sauce hollandaise, pommes de terre sautées, rôties, beurre, confiture, fruits frais.

Le Républicain Lorrain à 11,50$:
Galette de sarrasin avec jambon, sauce béchamel, oeuf miroir, fromage gratiné, pommes de terre sautées, rôties, beurre, confiture, fruits frais.

Le New York Times à 11,95$:
Bagel au saumon fumé et fromage à la crème, fruits frais.

La Tribune à 12,25$:
Deux oeufs pochés avec asperges, sauce béchamel, fromage gratiné, pommes de terre sautées, rôties, beurre, confiture, fruits frais.

Le Financial Times à 13,50$:
Deux oeufs pochés, saumon fumé, épinard, sauce béchamel, fromage gratiné, pommes de terre sautées, rôties, beurre, confiture, fruits frais.

Le Journal de Montréal à 14,50$:
Trois oeufs, bacon, jambon, gruyère, pommes de terre sautées, trois petits pains dorés, rôties, beurre, confiture, fruits frais.

Le tout manquait de passion, car oui, les déjeuners aussi peuvent être faits avec amour!

Il manque aussi le journal avec chaque assiette, pour aller au bout du concept.

Le service


Le service est assuré par de jeunes gens, majoritairement des jeunes filles sympathiques mais un peu empressées...





Coup de toque

Intitulé des mets originaux, assiettes copieuses.

Coup de torchon

Le pain, bien que grillé, était encore congelé au centre lorsqu’il est arrivé à table!!!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 2

On y va assez souvent. D'habitude c'est correct même si la salade qui accompagne le plat est grossière. La dernière fois, c'était dégueulasse et on n'a rien terminé. Mon omelette était tout à fait fade, aucun des ingrédients qui la composait n'avait le moindre goût. Le poulet de ma conjointe était pire encore, elle n'a pas osé le manger car l'odeur nous a amené à croire que ça avait été recongelé. Que dire aussi du grossier potage au riz et poulet à part qu'il donnait l'impression qu'ils avaient récupéré les restes des placards. Bref, à vous de juger

0/5
09-04-2011- Bruno- âge : (26-35)

Endroit charmant, ambiance bistro, excellent service, menu accessible, bien décoré et très montréalais, malgré son air français.

5/5
25-01-2010- Catherine- âge : (36-49)
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
22 juillet 2014