Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
6 décembre 2008

Duel
Évasion gastronomique


Les chefs cuisiniers sont des êtres fiers, certains l’étant même un peu trop. Chez Duel, c’est tout l’inverse parce que chaque jour, David Biron et Laurent Godbout se remettent en question en consultant les convives. Ils leur demandent de choisir celui des deux qui les a le plus séduits avec leurs créations culinaires. Voilà qui démontre du courage et de l’humilité!



© Hugo-Sébastien Aubert


Décor


Le décor est divisé en deux sections parce que chaque chef invite ses convives à vivre l’expérience dans un univers différent.

Une grande table pouvant accueillir une vingtaine de clients dans la section de David Biron et de petites tables et banquettes dans la section de Laurent Godbout. À vous de choisir votre univers.

La pièce est décorée de couleurs sombres et de vert. C’est original et ça change un peu des traditionnelles tables aux nappes blanches.

Ambiance


Les clients viennent pour vivre une expérience qui excite et éveille les sens. C’est un peu comme si on allait découvrir un nouveau spectacle du Cirque du Soleil: tout le monde est heureux et excité.

Style de restaurant


Un duel amical de chefs, dix ingrédients, vingt créations, quatorze petits plats à déguster lorsque vous voulez vivre l’expérience du menu dégustation.

Une évasion gastronomique unique qui peut parfois paraître complexe, mais qui a le grand mérite (selon moi) de faire découvrir l’audace de deux de nos plus créatifs cuisiniers de Montréal.
Pub.
Cote de Thierry
4.5/5
 
Cote des internautes
5/5
(Nbre de vote : 1)


Chaque chef propose un univers culinaire distinct commençant par le pain, qui était différent dans les deux sections. L’eau, parfumée aux mains de Bouddha (un agrume) et aux boutons de rose, dans l’espace de David Biron, était servie dans de magnifiques carafes qui font preuve d’une recherche complète.

Clientèle


Étonnamment jeune. Je crois justement que la jeunesse des deux chefs, leur modernité, leur audace poussent une nouvelle génération de clients au Duel. Je tiens tout de même à vous prévenir, chers lecteurs, que ce restaurant n’est pas pour tout le monde. Il faut une bonne dose d’ouverture d’esprit et la capacité de se laisser guider par l’imagination fertile des deux chefs.

Carte des vins


La carte des vins est le point faible de cet établissement. Il n’y a pas de vin au verre, pas de suggestions particulières. Les prix sont honnêtes, les vins aussi, c’est déjà ça. Chaque chef propose comme apéritif une création aromatique; c’était bon et original.

Le repas


Les deux chefs devaient travailler avec des thématiques qu’ils s’imposent eux-mêmes: albufera, café, cup cake, fleurs, gril, tapioca, texture, tourte... Voici donc les intitulés de mes plats préférés parmi les quatorze servis au cours de la soirée.

Soupe de carotte à la cannelle, croustilles de basilic, sabayon à l’estragon (création de Laurent Godbout), douceur et élégance, superbe!

Assortiment de poissons sashimi sur mesclun marin, oeufs de poisson, mayonnaise wasabi, caramel de bonite (création de David Biron). Cette préparation était succulente. Les saveurs étaient franches, la texture, délicate. Bravo!

Combien ça coûte
Menu dégustation à 85 $, ajoutez le vin, les taxes et le service.

Le quartier
Dans une rue en renaissance.

L’adresse
Duel
1429, rue Amherst
Montréal
Téléphone: 514-528-1429
Joue de porc braisée quatorze heures, purée de pumpernickel à la truffe, ragoût de raisin (création de Laurent Godbout). Un mets réconfortant, mais quand même bousculé par des saveurs originales, une réussite.

Cup cake de brocoli et yuzu (un agrume) avec un glaçage au brie de Meaux, poêlée de calmars au daikon marinés et tomates séchées au soja, crème de riz au saké (création David Biron). Il y avait beaucoup de travail dans cette assiette. Délicieux!

Tourte déconstruite, servie dans une verrine, composée de compotée de shitake tériyaki, purée de courge au sansyo, tombée d’épinards à l’ail et citron, foam (écume) de quiche au chou nappa, paillasson de vermicelles (création de David Biron, le grand gagnant de la soirée), un plat magique!

Le dessert aux fruits rouges va à Laurent Godbout, mais le vrai gagnant de la soirée, c’est le client.

Le service


Le service est charmant, attentionné, mais le personnel est un peu débordé.

Il y avait beaucoup de monde (le nombre de plats à servir pour chaque table ne facilite pas la tâche des serveurs).

Plusieurs serveurs se sont succédé à notre table, ce qui a créé des confusions. Ce n’est pas bien grave, ceux-ci étant investis par la passion.





Coup de toque

Une audace culinaire géniale!

Coup de torchon

Les serviettes glissantes?



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 1

Domage que ce restaurent est fermé (feu)...

5/5
16-09-2011- Sauce Brune- âge : (26-35)
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
29 juillet 2014