Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
8 novembre 2008

Le Mitoyen
Cuisine de passion


J’étais heureux de m’installer dans cette élégante demeure où le charme des lieux vous enveloppe de ses bras tendres et lâche son étreinte lorsque les magnifiques créations culinaires de Richard Bastien arrivent à table. Ah! La belle maison.



© Luc Bélisle


Décor


Coquet, confortable, accueillant, conçu avec goût. Il y a deux petites salles à manger aux styles différents. Nous étions installés dans la plus petite (quatre tables seulement), équipée d’un foyer dont le feu crépitant dans l’âtre vous caresse le visage de sa chaleur réconfortante.

Aussi, une salle plus grande pour recevoir les groupes; même l’étage accueille des convives.

Ambiance


Le fait d’être dans cette petite salle à manger, près de la cheminée, donnait l’impression que nous étions reçus chez des amis et c’est ce que j’ai aimé le plus.

Il transpire aussi de ces lieux une atmosphère calme et reposante. La détente est totale, propice à la dégustation.

Style de restaurant


Cuisine d’auteur, cuisine d’un chef de talent. La cuisine de Richard Bastien est délicate et savoureuse. Il ne sacrifie rien dans ses préparations culinaires au profit du beau et du pompeux.

Chez lui, c’est la cuisine de passion, de vérité. Une cuisine qui va droit au coeur et ça, c’est rare!
Pub.
Cote de Thierry
5/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Beaucoup de couples, quelques petits groupes, des gourmands de partout parce que la réputation du restaurant Le Mitoyen n’est plus à faire. Les clients viennent pour se gâter et reviennent avec des amis pour leur partager avec eux leur bonheur gourmand.

Carte des vins


La sélection des vins est magnifique. Le choix fait la part belle aux pays du Vieux Continent sans pour autant négliger les vins du Nouveau Monde.

Je suis agréablement surpris de constater aussi que les prix sont plus que raisonnables, ce qui n’est pas fréquent dans des établissements de cette qualité.

Le repas


Pour commencer cette magnifique soirée, nous avons choisi, à la table d’hôte, une croustade aux champignons avec un fromage coulant. Celui-ci donnait une saveur acidulée à l’ensemble, c’était étonnant et succulent.

Aussi, nous avons choisi une entrée qui, dans la majorité des cas, est bien galvaudée: le hareng pomme à l’huile. L’interprétation qu’en fait Richard Bastien est mémorable. De petites pommes de terre rattes cuites à la perfection accompagnées de mini-dés de betterave jaune. Le tout est à peine enrobé d’une vinaigrette à la graine de moutarde. De petits morceaux de filet de hareng d’une très grande délicatesse, pas trop fumé, sont déposés sur le montage de pommes de terre et betteraves. L’ensemble est servi tiède, surmonté en finale par quelques pousses délicates. Une préparation d’anthologie, simple et exceptionnelle en même temps.

Combien ça coûte
Table d’hôte à 39,50 $. Ajoutez le vin et le service.

Le quartier
Rue Principale

L’adresse
Le Mitoyen
652, place Publique
Sainte-Dorothée (Laval)
Téléphone: 450-689-2977
Nous avons choisi une autre entrée, cette fois à la carte. Des ravioles farcies à la queue de boeuf et aux tomates confites: un petit chef-d’oeuvre de saveur.

Les bouchées de ravioles fondaient littéralement en bouche. C’était parfait.

Puis, en plats principaux du menu table d’hôte, nous nous sommes laissé séduire par la suggestion du maître d’hôtel, le mijoté de pintade confite, servi avec des haricots cocos. Le tout est présenté dans une adorable petite cocotte en fonte blanche. Cette préparation est une ode à la cuisine mijotée: savoureuse, intelligente et technique. Ce plat était complet. La saveur d’orange qui égayait l’ensemble de cette composition culinaire était brillantissime, bravo!

Aussi, une cuisse de lapin confite prouvant, encore une fois, que ce chef est un vrai chef et que le talent, le vrai, permet à celui qui le détient de faire d’une simple cuisse de lapin un véritable chef d’oeuvre.

Nous avons fait impasse sur le plateau de fromages pour nous consacrer aux sublimes desserts.

Pain perdu aux fruits rouges avec une incroyable glace au fromage de chèvre, moelleux au chocolat d’une onctuosité géniale et un financier poêlé à l’huile d’olive servi avec une crème glacée à la fève Tonka (un dessert six étoiles).

Le service


Le service est comme je l’aime: chaleureux et prévenant. La décontraction est de mise sans que l’essentiel soit oublié; avoir l’oeil à tout. Bravo à notre serveur, qui avait toutes ces qualités.





Coup de toque

Une étape gourmande incontournable au Québec.

Coup de torchon

La présentation de la carte des vins devrait être enjolivée.



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
22 novembre 2014