Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
16 août 2008

Trinity
Les assiettes sont... cassées!


Ce restaurant, spectaculaire par son aménagement et son décor de vacances de rêve, fait beaucoup parler de lui. Cependant, pour moi, la meilleure façon de faire parler d’un restaurant reste et restera toujours la prestation de l’assiette. Malheureusement, Trinity fait dans la tradition grecque: les assiettes sont... cassées!



© Pascal Ratthé


Décor


Une oasis de blanc et de bleu au centre-ville de Montréal. Sublime, spectaculaire, les mots manquent pour dire à quel point c’est réussi. On se doute bien aussi de l’investissement énorme qu’il a fallu pour en faire un lieu magique, mais comme pour tout, le décor ne fait pas tout!

Plusieurs espaces différents, dont la section «marché» qui est très sympathique. La partie lounge, le soir venu, invite à la détente et surtout à la fête...

Ambiance


Si je me fie à mes espions, il y a toute une ambiance les soirs de fins de semaine.

Des personnes cravatées, des artistes ou des sportifs (tels les pilotes de formules 1) de passage s’installent dans ce temple grec. La débauche en moins. Ouf! La morale est sauve!

Style de restaurant


Cuisine grecque, faite de produits frais puisque les clients choisissent eux-mêmes leurs «pêches». Les grillades sont à la fête puisque c’est un peu le concept. Il y a beaucoup de choix, peut-être trop. À vouloir trop en mettre, on néglige parfois l’exécution, c’est du moins, mon sentiment et mon constat!
Pub.
Cote de Thierry
2.5/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Le midi, c’est plus calme. L’endroit, devient surtout le rendez-vous des gens d’affaire qui souhaitent impressionner leurs invités par le décor grandiose. Le soir, c’est autre chose. Les clients viennent pour passer un moment spécial, certains viennent juste pour boire, d’autres pour manger, d’autre pour voir et beaucoup pour se faire voir...

Carte des vins


La démarche (qui consiste à ne présenter que des vins grecs) est bien belle et fait figure de beau projet. Le résultat, lui, est bien décevant. Il faut tout au moins revoir la présentation.

D’abord les prix. Oh là là, je veux bien croire que la planète ne connaît pas les vins grecs, mais tout de même, la majorité des vins vont de 80 $ à 160 $ et beaucoup plus. Autre problème, il n’y a pas de vin au verre. Le serveur nous recommande un vin blanc et un vin rouge, sans nous présenter les bouteilles et dire le prix. Résultat? Il nous en coûte 52 $ pour 4 verres de vin médiocre. Un chausson avec ça!!!

Le repas


Table d’hôte du midi. Salade de tomates cerise et fromage de chèvre frais: très agréable. C’est rafraîchissant et très bien assaisonné. Une soupe de riz et poulet avec une petite émulsion rehaussée par une huile d’olive. C’était bon et bien fait. Là s’arrête, malheureusement, le plaisir de ce repas à cent soixante dollars pour un midi... Aussi, à la carte et pour essayer, une portion de calamars grillés (durs, trop cuits, fades et ferrés!)

Ensuite «Loup de mer». Un filet de bar, beaucoup trop cuit et surtout (ferré). Lorsque le grill est trop chaud, la flamme (trop d’huile sur le feu) donne à la peau et donc aussi à la chair de ce délicieux poisson, un goût très désagréable de fer brûlé. Comment gâcher un poisson frais? Vous avez maintenant la réponse. Comme le dit l’adage: On devient cuisinier, mais on naît rôtisseur!
Combien ça coûte
161 $ tout compris pour deux (Lunch du midi)

Le quartier
En face du Club Mont Stephen

L’adresse
Trinity
1445 Drummond
Montréal
Téléphone: 514-787 4648


Aussi, suite à la recommandation du serveur, la trilogie d’agneau. L’intitulé s’avérait prometteur, pourtant, nous fûmes déconcertés par trois petits montages de pomme de terre et de jarret d’agneau émietté. Nous nous attendions à recevoir cette viande de trois façons différentes, ce n’était pas mauvais, mais pas fantastique non plus...

En dessert, à la table d’hôte, un mini morceau de flan, arrosé par un sirop sans saveur. Aussi à la carte, un insignifiant gâteau au chocolat surmonté d’une crème brûlée (14 $). Là, je ne ris plus! Je deviens maussade.

14$ pour un dessert, je veux bien, si au moins, c’était du niveau des sublimes desserts de Patrice Demers (restaurant Laloux), qui eux pourtant, ne coûtent que 8$...

Le service


Les serveurs s’ennuient le midi et courent le soir. Il y a un nombre incroyable de personnel. Celui qui nous a servi (bien gentil) doit lire la section vin de mon article...




Coup de toque

Décor de rêve, les dames en cuisine en belles tenues sont superbes!

Coup de torchon

Avec de la vigilance, ça pourrait être très bien. Les prix des vins et des desserts sont indécents!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
17 avril 2014