Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
9 août 2008

L’Express
Le train déraille!


Je suis incapable de me souvenir du nombre de fois exact que j’ai mangé à L’Express depuis 25 ans... Des dizaines et des dizaines de fois: le matin, le midi, tard le soir... Mais mes trois dernières visites me forcent à reconnaître que le plaisir a disparu. Non, pas le mien. Celui de ceux qui officient dans ce temple de la bonne chère, dans ce lieu intemporel qui est un incontournable...



© Pascal Ratthé


Une lassitude s’est assurément installée, malheureusement pour moi qui ai tant vanté ce lieu. Aussi suis-je obligé de reconnaître aujourd’hui, non sans tristesse, que cette locomotive de la restauration montréalaise a déraillé!

Décor


Le décor n’a pas changé d’un iota, le style bistro parisien traverse bien le temps, les chaises sont toujours inconfortables. Tout ça, on s’en fout, on est déjà assez heureux d’avoir une place. Les tables sont collées, cordées: pas de problème, on est heureux d’être à L’Express!

Ambiance


C’est l’une des clés du succès incroyable de L’Express depuis 25 ans. L’ambiance y est formidable. Comme le disent les restaurateurs de Montréal, c’est le seul restaurant de la métropole à être complet un soir de grande tempête de neige. C’est tout dire...

Style de restaurant


Bistro français par excellence, des grands classiques comme l’os à la moelle, la bavette à l’échalote, les îles flottantes à mourir de plaisir et une tarte au chocolat d’anthologie, pour ne nommer que ceux-là...
Pub.
Cote de Thierry
2.5/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Ce serait irréaliste de prétendre que tout le monde y est déjà allé au moins une fois car tout le monde n’en a pas les moyens. Mais c’est sûrement l’un des restaurants les plus connus et l’un des plus achalandés de Montréal!

Carte des vins


La carte des vins est, bien que simple dans sa présentation, très riche, très complète et très intéressante. Les prix sont raisonnables. Il y a aussi une belle sélection de vins au verre, avec des prix allant de sept à treize dollars. Ainsi, tout le monde y trouve facilement sont compte.

Le repas


Mon invitée salivait à l’idée de manger la fameuse salade de pourpiers d’hiver avec les petites patates sautées... première déception! L’Express n’en sert plus («le producteur de petite salade n’en produit plus», nous dit le serveur). Quel dommage, c’était pourtant tellement bon! Bref, mon invitée se rabat sur la salade de lentilles et de pieuvre (treize dollars), d’une présentation fort jolie: de petites tranches rondes de pieuvre épousent les formes d’un ramequin avec les lentilles en son centre; celui-ci est démoulé. Si l’effet est agréable à l’oeil, cependant, pour le palais, c’est une autre déception tellement c’est fade. On se demande si les cuisiniers n’ont tout simplement pas oublié le sel. C’est pourtant très agréable, des lentilles et de la pieuvre. J’aurais plutôt aimé cette salade sans décoration, mais avec du goût. Elle aurait même pu être parfaitement bien assaisonnée et servie tiède. Elle aurait été encore meilleure!
Combien ça coûte
110 $ tout compris pour deux personnes, mais avec un seul verre de vin.

Le quartier
La belle rue Saint-Denis

L’adresse
L'Express
3927, rue Saint-Denis
Montréal
Téléphone: 514-845-5333


Aussi, bisque de homard qui, comment vous dire (autre déception), n’en était pas une. C’était plutôt une soupe de poisson à laquelle on avait ajouté un peu de bisque et j’en cherche encore le goût. À cet instant du repas, je commençais à avoir des doutes et, pourtant, ce n’était pas fini...

En plats principaux, une cuisse de canard confite – une petite cuisse de canard bien croquante en dessous et bien molle sur le dessus – déposée sur un mélange de salade mal assaisonné (beaucoup trop de vinaigre) et c’est tout! Nous avons également choisi les souris d’agneau, servies avec deux petits morceaux de gratin dauphinois: le gratin était correct, sans plus, les souris d’agneau, préparation sublime lorsque bien apprêtée, étaient dans ce cas-ci très fades, sans couleur, sans passion. Bref, encore une déception, c’était la quatrième...

Côté desserts, L’Express sauve la mise avec une île flottante sublime et une tarte au citron convenable.

Le service


Réalisé par deux serveurs: le premier, un vrai serveur de bistro parisien, drôle et sympathique, et l’autre, qui aurait vraiment souhaité être ailleurs... Quand ça va mal, ça va mal!!!




Coup de toque

Les petits cornichons, le pain, le beurre, les îles flottantes et l’ambiance.

Coup de torchon

C’est un peu comme en amour: quand on aime beaucoup, on est encore plus déçu quand ça se passe mal!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
30 juillet 2014