Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
21 juin 2008

Le grand Bistro
Ambitieux bistro!


Sortir au restaurant un mardi soir réserve rarement des surprises... C’était sans compter avec l’inauguration du nouveau club de Benoît Gagnon et Denis Fortin, Le Radio Lounge, en face du Grand Bistro du Quartier Dix/30. C’était complet et tout réservé!!! Il restait néanmoins une table, ouf!



© Annik Mh De Carufel


Décor


Le décor est moderne, bien aménagé, chaises blanches un peu basses, banquettes confortables, des tons clairs. Tout est neuf parce que le restaurant a ouvert ses portes il y a six mois; un très grand bar fait aussi office de service des cocktails, des plats et même des bouchées. Un espace est prévu pour bien recevoir des groupes, il y a aussi une terrasse pour les beaux jours.

Ambiance


Difficile de se fier à ce que nous avons vécu ce soir-là. L’ambiance, me dit le serveur, inquiet avant même que j’ouvre la bouche, est beaucoup plus calme et discrète d’habitude. Je m’en étonne quand même, mes espions, passés quelque temps avant, m’ayant dit que l’ambiance y était électrique mais plaisante!

Style de restaurant


Bistro de vocation, bar à vin par ambition, un restaurant qui fera sa marque au fil des années, en espérant (le monde de la restauration est tellement éphémère!!!) que le temps joue en faveur de la cuisine, qui, elle, mérite quelques ajustements. Carte et menu un peu trop importants pour m’inspirer vraiment. À vouloir contenter tout le monde, on oublie parfois l’essentiel.
Pub.
Cote de Thierry
3/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Là encore, difficile de se rendre compte de la clientèle, mais je peux vous dire qui j’y ai vu ce soir-là. Richard Petit, en grande forme et c’est tant mieux! La talentueuse et adorable Andrée Watters tout en beauté, des animateurs et animatrices de radio, une lofteuse avec un mini-chien complètement affolé par le bruit (pauvre pitou!!!), des journalistes, Mat (une célébrité dans le monde du vin) et du beau monde.

Carte des vins


Toutes les régions vinicoles, avec une prédilection pour la France. Les prix sont raisonnables, surtout pour les vins au verre, qui parfois, ailleurs, prennent des proportions exagérées.

Après les fleurs, le pot: le vin au verre doit être présenté avec la bouteille à table, ce ne fut malheureusement pas le cas.

Le repas


Pour commencer, une salade César, un grand classique. Cette entrée nous permet surtout de constater la précision dans la confection de cette simpliste salade. Ici, on déguste une salade qui est légèrement fatiguée, très bien assaisonnée et fort bonne donc; avec un petit peu plus de croquant, ce serait parfait. La portion est un peu juste! Ce constat est récurrent à chaque plat que nous avons dégusté ce soir-là.

Aussi, des moules marinières, une bien belle préparation, une recette presque familiale. Moules goûteuses et moelleuses, beaucoup d’oignons hachés parfaitement cuits (translucides). Le tout est bien assaisonné, bien que j’eusse souhaité un petit morceau de beurre dans le jus de cuisson. Là encore, la portion est bien petite!!!

Pour les plats principaux, nous avons commandé deux grands classiques (encore): une bavette (de veau cette fois) et un foie de veau.
Combien ça coûte
110 $ pour deux, tout compris avec 2 verres de vin.

Le quartier
Dans le gigantesque Quartier Dix/30, en face du théâtre.

L’adresse
Le Grand Bistro
9395, boulevard Leduc
Brossard
Tél.: 450-676-4440
Accès facile aux personnes à mobilité réduite.


La bavette était formidable, incroyablement tendre comme une caresse, légumes d’accompagnement de bonne tenue et gratin dauphinois.

Foie de veau superbe, avec une sauce acidulée au vinaigre balsamique, servi avec des petites frites qui, elles, n’étaient pas formidables du tout!

Gâteau au fromage de chèvre ferme mais agréable et trois mini-crèmes brûlées (celle au citron est à revoir) ponctuent le repas.

En conclusion, réduire le menu (carte) afin que les cuisiniers puissent mieux se concentrer sur l’exécution.

La cuisine n’est pas mauvaise du tout, mais des ajustements doivent s’opérer afin de satisfaire les gourmands du grand Montréal, toujours plus exigeants. Trois étoiles qui prévalent quand même d’un bel avenir.

Le service


Le service est prévenant, gentil, on est toujours prêt à faire plaisir; l’accueil fut aussi charmant que possible. Malgré le brouhaha et le débordement ambiant, tout le monde a gardé le sourire, bravo!




Coup de toque

Très joli restaurant, cuisine qui fait des efforts, surtout pour les plats du jour.

Coup de torchon

Attention aux portions, la comparaison avec les autres bistros ne tient pas la route!!!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
23 novembre 2014