Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
7 juin 2008

Le Petit Italien
Y a-t-il un pilote dans l'avion?


Je connais cet endroit depuis son ouverture et dans les premiers mois ou même les premières années, je n’ai jamais été déçu de ce charmant petit restaurant. Pourtant, depuis quelque temps, les déceptions se succèdent au cours de mes dernières visites, je dirais même que c’est de mal en pis...



© Donald Courchesne


Décor


Un grand mur de briques recouvert d’un immense étalage de pots de sauce tomate (la signature du décor), plusieurs petits recoins intimes et agréables, un bar en U partagent les différents espaces.

On s’y sent instantanément bien, c’est presque réconfortant.

Ambiance


C’est toujours une belle ambiance quand on va au Petit Italien. Ce petit restaurant fait maintenant partie du quotidien des Outremontais.

Les chalands s’arrêtent pour saluer un voisin qui se restaure sur la terrasse, tout le monde se connaît plus ou moins, un resto d’habitués!

Style de restaurant


Cuisine italienne, simple, et même un peu simpliste. Un restaurant pour ceux qui n’ont pas envie de cuisiner, me dit un ami qui habite le quartier. Les prix sont raisonnables, pour peu que la cuisine se réveille...
Pub.
Cote de Thierry
2/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Un vrai restaurant de quartier. La rue Bernard, à Outremont, a ses habitués, pour ne pas dire ses habitudes. Plusieurs artistes, beaucoup de jeunes femmes, c’est même presque la cantine des copines, me dit une amie.

On dit souvent que c’est la clientèle qui fait la réputation d’un restaurant. Dans le cas du Petit Italien, c’est indéniable.

Carte des vins


Carte des vins assez développée, exclusivement des vins italiens de 50 $ à 350 $, quelques vins au verre. J’ai choisi un verre de vin rosé; comment vous dire, chers lecteurs, une vraie piquette, je ne l’ai d’ailleurs pas bu, une horreur!

Le repas


Pour commencer, à la table d’hôte, une salade de haricots verts aux amandes grillées. Quelques petits haricots verts, pas parfaitement cuits, un peu d’huile d’olive, un soupçon de vinaigre balsamique, des petits bâtonnets d’amande grillée. Rien de mauvais dans cette simplissime salade, mais rien non plus pour satisfaire l’amateur de saveur franche. Et la portion était vraiment minuscule.

Risotto, crevette, épinard et bisque: la texture de ce risotto n’était pas fameuse. Il manquait d’onctuosité, il était réchauffé, la crevette était trop cuite, c’était beaucoup trop compact... Vraiment décevant!

Puis ensuite, penne con anatra (confit de canard et son jus): le plat de référence au Petit Italien. À ses débuts, cette préparation était réalisée à la perfection, le canard était magnifiquement confit, bien émietté, un bon jus légèrement acidulé par une belle réduction lui conférait une onctuosité et une concentration des goûts parfaites, mais lors de mes dernières visites, ce plat n’était plus que l’ombre de lui-même. Un canard approximativement confit (très ferme), insipide, fade, mal émietté, penne trop cuites. Quant au jus, si bon au début, il est maintenant vraiment quelconque, sans saveur, sans arôme, trop fluide, sans intérêt, vraiment désappointant. Comment peut-on, pour un même plat, passer de très bon à très insignifiant?
Combien ça coûte
Environ 40 $ à 50 $ par personne, tout compris.

Le quartier
Sur la plus sympathique rue d’Outremont.

L’adresse
Le Petit Italien
1265, rue Bernard
Outremont, Montréal
514-278-0888


Que se passe-t-il dans ce restaurant?

Aussi, à la table d’hôte, des pâtes avec épinards frais, pancetta et crevettes dans une sauce tomate. Les pâtes étaient cuites idéalement, mais les crevettes, beaucoup trop cuites, étaient presque dures et sèches. La sauce, avec les morceaux de pancetta, apportait un petit baume sur notre déception du repas.

Déçus, mal reçus, nous décidâmes de nous passer de dessert. C’est un comble pour moi qui aime tant finir mon repas avec un petit côté sucré, mais ma patience à des limites.

Je me suis senti comme un touriste à qui on sert n’importe quoi, pourvu qu’il mange vite et laisse sa place.

Le service


Trois jeunes filles, avec une envie d’être là comme, moi j’avais envie d’être en Afghanistan. Un homme que j’imagine le responsable, qui me dépose les menus sur une table qui n’a pas été nettoyée (il a d’ailleurs fallu que je demande qu’on la nettoie, sinon je mangeais sur les croûtes de pain et les taches des clients précédents).

Aucun enthousiasme, aucun bon mot, à part «ça ne vous a pas plu?», sans nous regarder. Un mot dit sans se préoccuper de la réponse, un mot lancé au visage des clients sans en comprendre vraiment le sens, ça fait dur.




Coup de toque

Décor et ambiance agréables!

Coup de torchon

Une prise de conscience s’impose!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
30 juillet 2014