Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
3 mai 2008

Laloux
À se Jetté par terre!


Le jeune chef cuisinier Marc-André Jetté et son compère chef pâtissier, Patrice Demers, forment assurément le meilleur duo culinaire du moment!



© Pierre Vidricaire


Leur immense talent permet aujourd’hui d’espérer que les propriétaires du Laloux auront l’audace de changer le nom de ce restaurant qui n’a vraiment plus rien à voir avec le passé...

Décor


Le décor de cette vénérable maison mérite lui aussi des changements. Placé au fond de la salle à manger, j’ai eu tout le loisir d’imaginer les lieux avec un autre environnement, d’autres tons, de la modernité, de l’audace, pour rendre encore plus éloquente la cuisine salée et sucrée des deux virtuoses en place.

Ambiance


Très belle ambiance, on perçoit le plaisir des clients avant même qu’ils s’installent à table. Les convives se préparent à une fête gustative et se réjouissent à l’avance des découvertes culinaires. Une certaine fébrilité empreinte d’excitation, c’était palpable!

Style de restaurant


De l’audace dans l’assiette, des produits exceptionnels de fraîcheur judicieusement apprêtés, des portions justes, des prix qui permettent plusieurs visites, voilà pourquoi on proclame très fort notre enthousiasme.
Pub.
Cote de Thierry
4.5/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Des couples venus en amoureux se déclarer leur passion et déguster le grand menu, des vedettes de la télévision, des gourmets qui savent très bien où ils ont mis les pieds. Des fans de Patrice, le plus malin des pâtissiers du Québec, qui arrive à nous convaincre que ses desserts ne comptent aucune calorie. Ah! Ce Patrice...

Carte des vins


Très belle carte de vins, le choix des vins au verre pourrait malgré tout être bonifié; les prix sont un peu élevés.

Le sommelier a la délicatesse de laisser les clients faire leur choix plutôt que d’imposer ses goûts. Il aide et guide avec aisance. Belle sélection de vins de desserts: avec les créations du pâtissier, c’est une idée judicieuse.

Le repas


J’ai déjà mentionné que l’avenir de la gastronomie était indubitablement l’audace. J’ai souhaité ici prêcher par l’exemple en choisissant une entrée, trois plats principaux et deux desserts, mais vous pouvez aussi faire trois entrées, un plat principal et trois desserts. Osez, amusez-vous, la cuisine de Marc-André Jetté et les desserts de Patrice Demers permettent toutes les folies: lâchez-vous, vous verrez, ça fait du bien!

Donc, en entrée, betteraves jaunes, chèvre frais à l’échalote et pacanes: la qualité du fromage de chèvre et des betteraves est exemplaire, juste un peu plus de cuisson pour les betteraves et c’est la perfection. L’ensemble a quelque chose d’insolent tellement c’est simple et bon.
Combien ça coûte
De 40 à 50 $ par personne, sans les vins taxes et service; de 25 à 30 $ le midi

Le quartier
Effleurant la rue Saint-Denis et le boulevard Saint-Laurent

L’adresse
Laloux
250, avenue des Pins Est
Montréal
514-287-9127
Accessible aux personnes à mobilité réduite


Puis, gnocchi aux herbes, lapin confit, carottes, tomates, champignons, cresson et mimolette: ah! le bon plat, savoureux, délicat, juxtaposition harmonieuse de textures, chaque bouchée révélait une surprise, jusqu’au citron confit volontairement oublié dans l’intitulé du plat, un pur délice.

Aussi, suprême de pintade rôti, purée de carotte au miel, salsifis, pieds bleus, jus à la cardamome: la pintade était onctueuse, puissance des saveurs, belle maîtrise de la cuisson, les légumes, plutôt que d’accompagner la volaille, faisaient corps avec elle, une belle réalisation.

Mais au moment où l’on pensait le bonheur atteint, le dernier plat nous a carrément subjugués. Flétan aux agrumes, pleurotes blancs, échalotes françaises, chou-fleur et fenouil, jus de crustacés: un plat à se Jetté par terre, d’où le titre de mon article.

Poisson à la chair d’un blanc immaculé, émergé de l’atlantique quelques heures avant de se retrouver dans mon assiette, la cuisson à la seconde près, un très grand plat!

Vinrent ensuite les desserts. Je dois me confesser, chers lecteurs: je suis devant les desserts de Patrice Demers comme un enfant qui a été sage et que sa maman récompense. Je jubile, je salive à l’avance et j’ai bien raison.

Mon invitée, une novice des vices sucrés de Demers, n’en est pas encore remise...

Crème prise aux champignons Candy Cap, sorbet pomme verte, sablé aux pacanes et gelée de miel au romarin: d’une délicatesse suprême.

Pot-de-crème au chocolat, caramel et sel de Maldon: l’incontournable, le célébrissime, le meilleur pot dessert que je connaisse!

Le service


Service courtois, aimable, un peu tendu, mais compétent!




Coup de toque

Le sucré et salé à son meilleur!

Coup de torchon

Un décor qui a vraiment vieilli!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
26 novembre 2014