Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
17 mars 2007

Truffert
Restaurant bien né


J’ai pour habitude de laisser du temps aux nouveaux restaurants avant d’aller les visiter. Dans le cas de Truffert, mes espions gourmands m’ont convaincu d’y aller maintenant, sentant très bien que quelque chose de spécial était en train de naître dans ce charmant local. Un petit bijou est né, et bien né!



© Donald Courchesne


Décor


Vraiment sympathique! C’est grand, lumineux, rouge profond, chaleureux sans être pesant, chic sans être précieux, les banquettes sont un peu fermes, mais elles soutiennent bien le dos; bref, beaucoup de charme, on s’y sent bien tout de suite.

Ambiance


Pour qu’un nouveau restaurant fasse sa place au soleil, il est indispensable que l’ambiance soit à la hauteur de la cuisine. Dans le cas du Truffert, c’est l’homme (Christophe Truffert) qui est responsable de la belle ambiance qui régnait le soir dema visite. Bien sûr, les clients y sont aussi pour beaucoup. Christophe Truffert, qui a longtemps travaillé au Paris Beurre et plus récemment au Garçon, connaît bien les désirs des clients et il s’emploie à les combler.

Style de restaurant


Bistrot dans son approche, gastronomique dans son exécution, doux dans sa facturation: vous avez là la clé des restaurants qui auront du succès dans les prochaines années à Montréal et au Québec. Si vous êtes à gauche ou à droite de cette devise, bonne chance!
Pub.
Cote de Thierry
3/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Il y a déjà des habitués du quartier, des clients qui reviennent, s’installent au bar, leur verre de vin en main, avec une certaine bonhomie. Vous aurez compris que le quartier avait besoin d’un tel établissement et que l’engouement va vite dépasser la rue Laurier Est. Vu aussi ce soir-là, Sébastien Benoît (inconditionnel découvreur de bonnes tables): c’est un signe...

Carte des vins


Petite carte des vins avec des importations privées. Les prix d’ensemble sont très raisonnables. Les prix des vins au verre sont franchement intéressants: 6 $ et 7 $ dans notre cas. Il serait tout de même souhaitable que la sélection des vins au verre soit bonifiée; le temps fera sans doute son oeuvre.

Le repas


Pour commencer, au menu table d’hôte, une crème de carotte exceptionnelle de finesse et de goût avec quelques arachides grillées concassées, ainsi qu’une salade verte (magnifique vrai mesclun) garnie de petites torsades de betterave rouge tendres à souhait, parfaitement préparées. Beaucoup de soins apportés à ces simplissimes entrées.

Un plat à la carte: le risotto aux crevettes. Il est savoureux, tomaté, rehaussé de petits morceaux de chorizo et ses crevettes sont à peine cuites (presque translucides). Tout le monde n’aimera pas cette façon de faire, mais, pour moi, c’est idéal, onctueux.

Combien ça coûte
Table d’hôte de 20 $ à 24 $, à la carte de 30 $ à 40$. Vins au verre de 6 $ à 8$.

Le quartier
Rue Laurier Est, dans l’ancien local d’Un monde sauté, tout près du Fromentier.

L’adresse
Truffert
1481, rue Laurier Est
Montréal
Tél.: 514-590-0897
Puis, toujours à la table d’hôte, une cuisse de canard confite (la peau aurait gagné à être croquante), mais pour le reste de l’assiette – soit la viande, la garniture, la petite salade légèrement crémeuse et les champignons –, il mérite à lui seul une visite dans ce restaurant. Le poisson du jour n’était pas mal non plus: du turbot magnifiquement poêlé, avec là aussi une petite salade rafraîchie par des suprêmes de pamplemousse roses sans aucune acidité et un très fin émincé de fenouil; le clou de l’assiette était d’ailleurs ce même fenouil confit en accompagnement, un pur bijou dont je me souviendrai longtemps.

Enthousiasmés par cette belle maîtrise technique des jeunes chefs, nous avons terminé ce repas avec des desserts tout aussi agréables.

Panacotta aux amandes avec un petit biscuit style dacquois impeccable et une noisette caramélisée.

Puis une mousse au chocolat joliment présentée dans un petit cercle de biscuit fin. Tout cela démontre que la jeune pâtissière a autant de talent que les garçons en cuisine.

Le service


Le service était réalisé par le patron et deux charmantes jeunes femmes enthousiastes. C’est simple, chaleureux, décontracté sans être du style «petite tape dans le dos». Beaucoup de petites attentions (différents sels et épices servis à table). Un nouveau et très bon restaurant qui devra, avec le temps, se trouver une identité, mais pour le moment, c’est déjà parfait, le succès se définit dans la durée.




Coup de toque

Mon premier vrai coup de coeur de l’année 2007.

Coup de torchon

Nous prierons pour que ce nouveau venu ne change jamais de registre!



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
21 octobre 2014