Retour à l'accueil Cuisine & vins
ABC
HOMARD
Recettes simples
SEXY
Regard des hommes
Comment l'attirer?
PHOTOS
Rincez-vous l'oeil!
Nos galeries
13 octobre 2007

Le Mess Hall
Up and down!


Ne vous offusquez pas, chers lecteurs, de lire mon titre en anglais, c’est que je viens de faire une petite immersion à Westmount. Ceci explique cela!

Pour ce qui est du restaurant visité, il est toujours dommage de constater le beau potentiel d’un établissement et de se rendre compte en même temps que l’orientation qui lui est donnée ne va pas dans la bonne direction...



© Benoît Pelosse


Décor


Très joli, actuel, mur recouvert de grande latte de bois foncé entrecoupé de lumière rouge donnant à l’ensemble un petit côté chic et branché, style lounge. Choisissez les petites alcôves de cuir gris, fort confortables, plutôt que les petites tables sans nappe.

Ambiance


Très bonne ambiance, le restaurant était complet, la musique de fond fort bien choisi (Hotel Costes). Il régnait ce soir-là une atmosphère légèrement électrique et fébrile, due sûrement à l’achalandage. But I feel good.

Style de restaurant


Restaurant, bar, cuisine italienne revisitée; un endroit qui est fort bien situé dans le quartier. Juste à côté du nouveau Bilboquet et du fameux restaurant italien de Pepino Perri, du Sapori Pronto. Le Mess Hall est le restaurant de l’heure à Westmount...
Pub.
Cote de Thierry
2/5
 
Cote des internautes
0/5
(Nbre de vote : 0)


Clientèle


Anglophone bien sûr, nous étions les seuls francophones dans tout le restaurant, mais personnellement, ça ne me dérange pas. Je dois ajouter que nous avons été servis en français tout le long du repas et les serveurs n’avaient aucun problème avec ça.

Carte des vins


La carte des vins est belle, beaucoup de bonnes bouteilles de toutes les régions vinicoles de la planète. Les vins au verre sont bien représentés et vont de 8 à 12 $. Le serveur ne nous a pas présenté les bouteilles de vin pour les vins au verre (c’est toujours une déception).

Le repas

Entrées de 6 à 18 $. Pour commencer, nous avons choisi une salade de chèvre frais enroulée dans un croquant de différentes noix hachées et caramélisées. C’était parfaitement acidulé, une très belle harmonie entre la douceur du fromage de chèvre, d’une grande onctuosité, et le croquant de la salade.

Trois petites perles de fromages pour 11 $, franchement chiche, mais c’était très bon et bien présenté.

Aussi, pour 12 $, des calamars sautés servis avec des lentilles mijotées: la cuisson des morceaux de calmar et les saveurs délicieuses des lentilles étaient la bonne surprise de la soirée; malheureusement, ça s’est arrêté là!

Combien ça coûte
130 $ pour 2 entrées, 2 plats, 1 dessert, un café, 2 verres de vin, avec taxes et service.

Le quartier
Au coin de Sherbrooke et Victoria.

L’adresse
Le Mess Hall
4858, rue Sherbrooke Ouest
Westmount
Tél.: 514 482-2167
Pour les plats principaux, de 21 $ à 32 $, nous avons choisi un steak tartare. Oh ! boy. Je n’en reviens tout simplement pas (pour 22 $), la portion du steak tatare était tellement petite que nous avons cru à une erreur!!! Même chose pour la portion de frites maison; en plus, il y avait autant de mayonnaise que de viande dans le tartare; la moutarde, non pas celle du tartare, mais celle qui me montait au nez, faisait son apparition à la table, même constat pour le plat de veau commandé.

Quatre petites tranches de veau (parfaitement cuit) déposées sur quelques gnocchis et un soupçon de chanterelles (28 $ par assiette).

Le problème avec les chroniqueurs culinaires (je suis chef aussi), c’est qu’on finit toujours par comparer, c’est inévitable. Or, le Mess Hall ne tient la route de la comparaison, le prix que je suis prêt à payer doit être proportionnel à la qualité d’abord, ensuite, il doit aussi correspondre à une certaine quantité dite normale; je déteste les assiettes pleines à rebord, mais les portions chiches me donnent de l’urticaire...

Et ce n’est pas tout, le dessert, quant lui, était infect, petit pot au chocolat, c’est de faire insulte au chocolat que de servir quelque chose comme ça. Chocolat huileux, grainé, cireux, servi dans un petit ramequin (8 $). Là, je dois avouer que ce n’est plus la moutarde qui me montait au nez, mais la boucane qui me sortait par les oreilles… c’est sûrement réalisé avec un chocolat horrible, comme le B... ou le He... Incroyable, indigne. Même chose pour le café, qui était imbuvable.

Beaucoup d’irritants dans ce restaurant, pourtant, il y a du talent, c’est donc dommage! Deux étoiles, pour les entrées uniquement!

Le service


Le service est assuré par de jeunes pleins de bonne volonté, mais sûrement pas de métier. Ça fait dur et quand on veut appliquer les prix des grands restaurants: tout doit suivre, le service aussi!




Coup de toque

Décor sympathique, les bonnes entrées du menu.

Coup de torchon

Les portions chiches, desserts indignes.



Commentaires des internautes
Moyenne des votes :
Nombre de votes : 0
Laissez vos commentaires sur ce restaurant
Écrivez vos commentaires :


Vos cotes :


Votre nom :


Votre âge :


Votre adresse électronique :




Canoë se réserve le droit de ne pas publier une critique qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.
MicasaCanoë VoyagesLifewise
23 novembre 2014