Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Les bordeaux et les vins de la semaine

Les bordeaux et les vins de la semaine

 

Patrick Désy

Dernière mise à jour: 08-02-2013 | 14h16

INTRO

 

Les bordeaux et les vins de la semaine

Les producteurs membres de l’Union des Grands Crus de Bordeaux étaient de passage à la fin du mois dernier pour nous présenter leur dernier-né : le millésime 2010. Les échos de presse laissaient entendre que ce serait grandiose. Pourtant, après la grande réussite du 2009 décrit comme l’un des millésimes les plus extraordinaires depuis 100 ans, on se disait qu’il allait être difficile, pour ne pas dire impossible, de récidiver en aussi peu de temps.

Et bien, après plus d’une cinquantaine de vins dégustés, le constat est évident. 2010 est un millésime formidable! L’ennui, comme je l’explique ici, c’est que les prix sont complètement fous ! Qu’à cela ne tienne, il faut se rappeler l’adage «dans les grands millésimes, on achète les petits vins».

Depuis quelques semaines et pour celles à venir, débarquent sur les tablettes plusieurs «petits» bordeaux entre 15$ et 30$ qui sauront faire le bonheur des amateurs, même les plus pointus. Plusieurs pourront se bonifier avec le temps et se garder une petite dizaine d’années sans problème.

Bref, avec cette paire de millésimes que sont 2009 et 2010, il n’aura jamais été aussi facile de se partir ou de poursuivre à bâtir une petite cave de garde à si bon prix.

Voici d’ailleurs deux suggestions :

Château La Croix des Moines Lalande-de-Pomerol 2010
(24,40$ – code SAQ: 973057)
Beaucoup d’éclat à la robe comme au nez. De savoureuses notes de confiture de fruits noirs. Matière qui tapisse la bouche avec élégance, ensemble qui demeure souple et qui garde cette impression «électrique» donnant ainsi de la précision à la finale qui se déploie assez longuement. Coup de cœur de la semaine!


* * * ½

 

 

 

 

 

 

La Terrasse de la Garde Pessac-Léognan 2010
(24,25$– code SAQ: 18234 - aussi disponible en demie bouteille)
Netteté aromatique remarquable qui rappelle plus les fruits rouges, la réglisse, avec en toile de fond un aspect fumé typique de l’appellation. Ensemble séducteur et gourmand qui paraît un peu moins dense que le vin précédent, mais conserve un esprit fin et une buvabilité qui en fera une merveille à table.

* * *

 

 

 

 

 

 

Dans l’esprit de Bordeaux


Cousino-Macul Cabernet-Sauvignon Valle del Maipo 2010
(18,85$ – code SAQ: 212993)
Un grand classique du Chili qui, à l’aveugle, pourrait passer pour du Bordeaux. Cette mouture 2010 bien née donne un vin mi-corsé à la texture lisse et aux tanins un brin viril.  Le vin a du coffre et montre une profondeur intéressante qui laisse croire à un potentiel de garde intéressant, bien que le tout soit déjà fort accessible. Un style plus raffiné que par le passé qui n’a perdu en rien l’esprit légèrement rustique qui le rend distinctif.

* * *

 

 

 

 

 

 

L’aubaine


Quinta das Caldas Douro 2010
(13,65 – code SAQ10865227)
Le Portugal continue d’être le champion des rapports qualité-prix. Un nez bien ouvert sur des tonalités animales, de prune et d’anis. La bouche est simple, mais bien construite, de bon éclat avec une matière plutôt corsée.

* *

 

 

 

 

 

 


Coudoulet de Beaucastel 2010
(PRIX – code SAQ973222)
Souvent désigné comme le « bébé » du célèbre Château de Beaucastel à Châteauneuf-du-Pape, ce Coudoulet provient d’un vignoble distinct de 30 hectares. 2010 est également une grande réussite dans la région et, comme son grand frère, il donne ici un vin impressionnant. Issu d’un assemblage de mourvèdre (30%), grenache (30%), syrah (20%) et le reste en cinsault, il affiche une richesse qui, sans être imposante, domine le caractère du vin. Timide à l’ouverture, la structure paraît corsée et de bonne densité. Au fil du temps, le soyeux de la matière tend à prendre du volume, l’ensemble étant aiguillé par une excellente acidité qui permet aux parfums de se prolonger assez longuement. On prendra soin de le passer en carafe 45-60 minutes et de le servir autour de 16-17 degrés (30 minutes au frigo) tout en sachant qu’il pourra se bonifier sur les 5 à 8 prochaines années.

* * * ½

 

 

 

À faire

Je le redis sans gêne, le Québec a peut-être du mal à faire du bon vin, mais nous fabriquons possiblement les meilleurs cidres de glace au monde! La 6e édition du Mondial des cidres de glace, qui se tient tout au long du week-end du 8 février, à Rougemont, en Montérégie, est l’occasion parfaite d’aller soi-même le constater. Sur place, 24 des plus importants producteurs québécois de cidres de glace qui feront goûter leur production.

À souligner aussi, le mouvement Slow Food, section Montréal, organise un événement Slow Wine – Vin Nature, au restaurant Pastaga lundi soir le 11 février, de 17h30 à 19h30. Au menu, plus d’une dizaine d’agences feront déguster vins natures, biologiques et biodynamiques. Inscription au préalable obligatoire. Places limitées.

 


TABLEAU DES ÉTOILES

 



 

 


Vidéos

Photos