Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

Le vigneron fou en phase avec ses vignes

Le vigneron fou en phase avec ses vignes

Courtoisie 

Patrick Désy

Dernière mise à jour: 06-02-2013 | 09h53

 

 

Le vigneron fou en phase avec ses vignes

Patrice Lescarret, grand, le physique frêle, les cheveux en balais à peine grisonnants et cachant habilement la cinquantaine, joue avec son fils Abel, tout au plus 6 ans. On est au Pullman, bar à vin du centre-ville de Montréal, tout juste avant que le 5 à 7 ne prenne sa vitesse de croisière et que le bruit nous envahisse.

«C’est vous le journaliste?» me demande-t-il après m’être présenté. «Je vous préviens, la dernière fois, c’était d’un tel ennui que je n’ai eu d’autre choix que de me mettre à poil pour qu’on puisse en finir!» lance-t-il sur un ton sérieux avant de s’esclaffer. Le décor était planté. On allait avoir un beau moment!

Le Domaine Causse Marines est né en 1993 à Gaillac, dans le sud-ouest de la France. Ce sont d’abord 8 petits hectares que Patrice va chérir et élargir de 4 hectares supplémentaires. «Je parle à mes vignes et mes vignes me parlent» raconte-t-il en faisant valoir que plus gros que ça, on commence à perdre le sens de son vignoble.

Je vous épargne les détails de ses péripéties avec les organismes régissant les mentions «vin bio», «vin nature » et la «biodynamie ». Retenez simplement que, dès le premier jour où Patrice a pris en charge son domaine, il a cherché à produire et produit encore aujourd’hui un vin qui soit en phase avec la nature.

De son aveu, vouloir faire des vins «natures», ça demande d’être encore plus talentueux tant sur le plan de la viticulture que de la vinification. «La mode des vins nature a pris une telle ampleur que tout le monde s’y met. L’ennui, c’est que le mouvement se traduit trop souvent par un laisser-aller qui met en péril l’idée même de ce que devrait être le vin, nature ou pas», explique-t-il.

Il s’élève également contre la commercialisation du variétal, c’est-à-dire la vente du vin désigné uniquement par cépage. «La complantation (art de mélanger les cépages sur un terroir) est la forme de viticulture la plus ancienne. Elle permet d’avoir une régularité des récoltes tout en évitant d’appauvrir la diversité biologique des vignobles.»

Sur ces paroles, une demoiselle s’approche. «Maman», s’exclame le petit qui, se précipitant vers elle, renverse le jeu de backgammon posé sur la table. Joignant le domaine en 2005, Virginie Maignien a forcé Patrice à remettre en question certains gestes qu’il faisait presque mécaniquement. «Ce sont des détails, mais quand on les additionne, on s’aperçoit que le vin s’en trouve changé pour le mieux».

Malgré la petite production du domaine, le Québec demeure son marché le plus important. On a donc le plaisir de trouver régulièrement ses sur les tablettes de la SAQ ainsi que quelques cuvées en importation privée auprès de l’agence RéZin.

Voici mes impressions sur les vins présentement disponibles.

 

 

Causse Marines Les Greilles Gaillac 2011
(19,15 $ – code SAQ 860387)

Un blanc dominé par le mauzac et complété à part égale par le len-de-l’el («loin de l’œil» en occitan toulousain) et de muscadet. Nez exotique qui garde de la retenue : miel, pêche blanche, litchi, rose. On s’attend à une bouche riche, mais la matière est aérienne, dotée d’une belle vivacité conférant une certaine droiture à un ensemble nuancé et charmeur terminant sur une impression d’extraits secs. Du bonheur, tout simplement.

* * *

 

 

 

 

Causse Marines Payrouzelles Gaillac 2010
(19,00 $ – code SAQ 709931)

Les cépages, c’est un tiers partout de duras, de braucol (aussi dit fer servadou) et de syrah. Pratiquement aucun soufre, assure Patrice. Nez fumé et floral évoluant sur des notes animales entêtantes. Bouche soyeuse, des tanins lisses et une belle énergie. Ça glisse littéralement et ça donne envie d’en prendre un autre verre. Le 2011, qui débarque actuellement sur les tablettes de la SAQ, m’a semblé avoir un peu moins de volume sans pour autant perdre en intérêt, bien au contraire!

* * 1/2

 

 

 

 

Causse Marines Grain de Folie Gaillac doux 2011
(19,40 $ (les 500 ml) – code SAQ 866236)

Vin issu de pourriture noble et de passerillage. Un assemblage hétéroclite de muscadelle, d’ondenc, de  len-de-l’el, un peu de mauzac et du sémillon. Une pure gourmandise!  Des parfums explosifs de fleur blanche, de camomille, de miel et d’abricot confit. La bouche est moelleuse tout en affichant une fraîcheur tonique qui ajoute à la sensation de pureté. Wow!

* * * * 


TABLEAU DES ÉTOILES

 

 


 

 

 


Vidéos

Photos