Patrick Désy

Chronique de Patrick Désy

De belles trouvailles à petit prix

De belles trouvailles à petit prix

Photo Fotolia 

Dernière mise à jour: 19-12-2013 | 10h12

 

 

 

Les bons achats de la semaine

Les Fêtes donnent un coup dans le portefeuille. Avec l’hiver bien installé, j’ai pris soin de vous dénicher de belles trouvailles à petit prix qui sauront vous réchauffer. J’en profite aussi pour vous souhaiter une année 2013 remplie de santé. C’est la seule chose qui permet de trouver le bonheur dans chacun des vins suggérés ici.

 

Altesse Roussette de Savoie 2011
(16,40$ - code SAQ 10272211)
C’est le blanc parfait pour l’après-ski! Il séduit par ses parfums de miel et de fleur blanche avec, en arrière-plan, une impression de cailloux frottés. Provenant d’une toute petite appellation située à l’extrémité est de la France, le cépage altesse, aussi appelé roussette, donne une texture à la fois vive et lisse. Les arômes se prolongent assez longuement en finale et créent une originalité sans conteste. Parfait avec les calmars frits ou, encore, en accompagnant un des nombreux fromages de la région (emmental, cantal, reblochon, gruyère, etc.). Mon premier coup de cœur de l’année!

* * ½, voire * * *

Retrouvez ici mon appréciation en capsule vidéo

 

Brentino Maculan Veneto 2010
(18,05$ – code SAQ 10705021)
Une maison vénitienne qui continue à produire une gamme élargie et de qualité. Ce rouge est issu d’un assemblage à la bordelaise comptant grosso modo pour moitié de cabernet-sauvignon et l’autre de merlot. C’est joli, plutôt bien enveloppé, avec une bouche plus rondelette que tannique. L’ensemble se distingue par des notes de cerise noire et une pointe de vanille probablement apportée par l’élevage. On prend soin de le rafraîchir au frigo environ 45 minutes avant de le servir. Impeccable!

* * ½

 

L’aubaine

Syrah Persona Vallée de Thrace 2011
(12,65$ – code SAQ11200850)
On oublie souvent - ou est-ce tout simplement parce qu’on ne le sait pas? - que la Bulgarie a été un joueur important dans le monde du vin. C’est d’abord l’un des plus anciens producteurs, avec des traces du vin remontant jusqu’à 6000 ans avant Jésus-Christ. C’est aussi un pays qui, sous l’impulsion communiste des années 1970-1980, a été le second producteur en volume. Aujourd’hui encore, la tradition vinicole se transmet de génération en génération.

La vallée de Thrace, au sud du pays, est une région importante, notamment pour le rouge. La maison Vinprom Yambol, une des plus vieilles de Bulgarie, propose ici la cuvée Persona. Une syrah que l’on reconnaît d’emblée par sa couleur violacée et son nez de violette. Les fruits noirs et un accent de fumée complètent l’ensemble. Un vin souple, mi-corsé avec une acidité qui lui confère un côté gouleyant. On ne cherche pas la complexité ici, mais plutôt le plaisir de boire un vin bien fait.

* *

Retrouvez ici mon appréciation en capsule vidéo

 

Le grand vin

Osoyoos Larose Le Grand Vin Okanagan Valley 2008
(44,50$ – code SAQ10293169)
C’est le fruit d’un partenariat entre le groupe français Taillan, propriétaire du Château Gruaud Larose, grand cru classé à Bordeaux, et de Vincor International, société canadienne propriétaire du groupe Jackson Triggs. Installées tout au sud de la Vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, les vignes sont d’une relative jeunesse. Pascal Madevon, un Français bougrement attachant et tout aussi doué, est aux commandes depuis le premier millésime en 2001. Le style du vin s’est beaucoup affiné. En témoigne ce 2008 qui évite les excès de jeunesse et semble trouver sa voie.

Pour les initiés - et il y en a plusieurs vu le succès du domaine - le vin peut paraître moins imposant. C’est, selon moi, pour le mieux. Le boisé dominant du passé et souvent incomestible à table a laissé place à un fruité plus nuancé. Nul besoin de se cacher derrière la sacro-sainte recommandation d’avoir à laisser le vin vieillir 10 ans pour l’apprécier. On a beaucoup de plaisir à le boire maintenant, tout en sachant qu’il pourra se bonifier. N’est-ce pas d’ailleurs l’esprit de ce que devrait être un grand vin que d’être bon tout au long de sa vie? À mon sens, c’est l’un des meilleurs vins canadiens dont le prix n'a pratiquement pas bougé depuis son lancement. Chapeau bas à Pascal!

* * *½, voire * * * *

 
 

 





Vidéos

Photos