Katerine-Lune Rollet

Chronique de Katerine-Lune Rollet

Bologne, bien plus qu'une sauce à spaghetti!

Bologne, bien plus qu'une sauce à spaghetti!

Un spaghetti bolognais? Non des tagliatelle al ragù.|Photo: Katerine-Lune Rollet 

Dernière mise à jour: 16-11-2012 | 08h52

 
 

Bologne, bien plus qu'une sauce à spaghetti!

 

Photo: Katerine-Lune Rollet
Un spaghetti bolognais? Non des tagliatelle al ragù.
 

 

On croit souvent, à tord, que la recette de spaghetti sauce bolognaise est originaire de la ville de Bologne en Italie. Eh non! On mange plutôt, dans cette partie du Nord du pays les tagliatelles au «ragù». Cette sauce ne contient presque pas de tomates, donc moins liquide que notre sauce bolognaise nord-américaine. Les spaghettis, eux, sont de Naples!

 

Moins connue que Venise ou Florence, Bologne est assurément une destination à découvrir pour les gourmands. On la surnomme la «grassa» (grasse, pour la qualité de sa nourriture) et certains avancent qu'elle serait la capitale de la gastronomie italienne. Située en plein cœur de l'Émilie-Romagne, elle est effectivement près de Parme (d'où vient le prosciutto et parmesan) et de Modène (vinaigre balsamique).

 

Photo: Katerine-Lune Rollet
Haut de la photo: mortadelle. Bas de la photo: prosciutto
Plusieurs spécialités y trouvent leur origine. La charcuterie mortadelle aurait été inventée à Bologne (le mot a été déformé ici pour devenir baloney). Mais contrairement à la version canadienne, la mortadelle italienne est beaucoup moins caoutchouteuse et a un goût presque floral.

 

Les tortellini in brodo figurent au panthéon des pâtes de la ville. Farcis avec de la longue de porc, du prosciutto, de la mortadelle et du parmesan, ces petites pâtes sont servies dans un savoureux bouillon. Aussi réconfortant que notre soupe «poulet et nouilles».

 

La réputation du gelato (crème glacée) de la Grasse n'est plus à faire. Selon Trip Advisor, huit des 10 meilleurs restaurants de la vile sont des crèmeries. On mange de bonnes glaces dans toute l'Italie, mais le lait de cette région est particulièrement reconnu et le siège social de Cattabriga - les machines pour faire le gelato les plus réputées - est aussi à Bologne.

 

Bonnes adresses à Bologne

 

Photo: Katerine-Lune Rollet
Un paradis pour les yeux (et la bouche!): l’épicerie Tamburini
À l'Ouest de la place centrale (Piazza Magiore), plusieurs petites rues piétonnières regorgent de boutiques alimentaires spécialisées. Un arrêt chez Tamburini s'impose pour découvrir des montagnes de charcuteries et fromages. Ouverte depuis 1932, on peut aussi y manger sur place des lasagnes et viandes grillées. Juste en face, sur trois étages, on peut se sustenter dans l'un des trois restaurants à l'intérieur de l'épicerie fine/librairie Eataly. Cette chaîne - il y a des établissements à Turin, Rome, New York, Tokyo - se démarque des épiceries traditionnelles en mettant de l'avant, sur ses tablettes et dans ses plats, uniquement les produits de petits producteurs.

 

Un coin de rue plus loin, le chic Caffe Terzi sert d'onctueux (et très épais) chocolats chauds ainsi que quatre types de cafés d'origines pour faire les expressos.

 

Pour découvrir une véritable cuisine de casalinga (la mamma aux chaudrons), la Trattoria Serghei propose des pâtes maison et viandes braisées. Chez Biaghi, vous sortirez des sentiers battus (et des touristes!) pour manger une délicieuse panzanella (salade avec des croûtons de pain) et une escalope de veau avec sauce crémeuse au vinaigre balsamique.

 

Pour prendre un verre de vin, arrêtez-vous chez Olindo Faccioli qui a grande sélection au verre de vins italiens (dont plusieurs nature). Et les meilleures glaces que j'ai mangées sont chez Gelatauro et Scirocco.

 

Si vous allez à Bologne d'ici le 30 novembre, plus de 150 restaurants de la ville offrent un menu «Vera Bologna» qui permet de découvrir une des 16 recettes typiques de la ville. Buon appetito!

 

 

 

 



Vidéos

Photos