La santé c'est manger des pissenlits!

La santé c'est manger des pissenlits!

Photo: Monia - Fotolia.com 

Par Patricia Blackburn - Agence QMI

Dernière mise à jour: 11-06-2012 | 13h40

Eh oui, c'est que certaines personnes les mangent, de la racine jusqu'à la fleur. C'est le cas de Jean Gargano de Beauharnois qui a développé une dépendance pour le pissenlit. Ses grands-parents, des Italiens d'origine, ont transmis cette habitude à ses parents, qui l'ont à leur tour passée à leur fils.

«Je me rappelle de ma mère qui passait une grande partie de ses journées à arracher les pissenlits afin de les cuisiner, a expliqué M. Gargano. En plus d'être bon pour la santé, c'est bon pour garder la forme puisqu'il faut se pencher pour les ramasser!»

Depuis, M. Gargano ne passe plus un printemps sans pissenlit dans l'assiette. «Avant, je ne mangeais que les feuilles en salade, mais j'ai commencé à manger la racine qui a un goût très épicé et qui est aussi fort délicieuse. Il ne me reste que les fleurs, mais je ne suis pas encore rendu là!»

Un autre avantage de cette pratique? Plus besoin de sortir son portefeuille pour acheter des engrais et pesticides. Il suffit d'un outil, l'arracheur de pissenlit qui permet de cueillir la plante avec la racine, et le tour est joué: la pelouse reste verte et votre santé s'en trouve améliorée sur tous les aspects.

Que du bon

Les vertus du pissenlit sur la santé seraient connues depuis des millénaires. La plante est notamment répertoriée dans les anciens documents de médecine chinoise et arabe. La médecine d'aujourd'hui recommande la consommation du pissenlit pour traiter le manque d'appétit, les troubles digestifs mineurs, améliorer les fonctions hépatique, biliaire et urinaire en plus de contribuer à prévenir les calculs rénaux. Il aiderait également à réduire la rétention d'eau, soulager la constipation, les hémorroïdes, la digestion difficile et les douleurs rhumatismales. Les feuilles agiraient sur les reins. La racine agirait sur le foie (source: passeportsanté.net).

Ces vertus s'annulent toutefois si l'on cueille ses pissenlits là où il y a eu des engrais chimiques ou des pesticides.

Dans la marmite

Un jour peut-être, exterminer les pissenlits de son terrain deviendra un acte interdit. Cet espoir trotte dans la tête de M. Gargano. «Qui a décidé que ce serait une mauvaise herbe? Personnellement, entre une tulipe et un pissenlit, je préfère de loin le second. Il est gratuit, abondant, plein de vertus, délicieux en salade et, en plus, il sent bon!»

Il suffit en effet d'une rapide ballade sur internet pour découvrir des possibilités inimaginables: confitures de pissenlits, sauce aux boutons de pissenlits, ragoût, soupe, salade, tisane et vin de pissenlit. Certains livres accessibles dans les librairies vous donneront tous les trucs et recettes pour cuisiner cette plante. Notamment le livre La Flore Laurentienne, écrit par le frère Marie-Victorin, ou encore La cuisine des fleurs, de Alice Caron-Lambert et Jacques Denarnaud.

La plante serait beaucoup plus délicieuse lorsqu'elle est jeune, au tout début du printemps et avant qu'elle ne forme des boutons floraux. Les outils spéciaux pour arracher la plante et sa racine sont disponibles dans les quincailleries.


Vidéos

Photos