Prendre plus de temps pour soi

Prendre plus de temps pour soi

Renée-Claude Brazeau porte-parole pour Becel, associée à la campagne «Le cœur tel qu’elles» | Photo archive Agence QMI 

Agnès Chapsal

Dernière mise à jour: 11-02-2013 | 10h23

Les maladies du cœur et les accidents cardiovasculaires constituent la principale cause de décès chez les femmes canadiennes. Elles sont plus susceptibles que les hommes de mourir d’une crise cardiaque ou d’un AVC.

«Faire attention à soi, ça fait la différence», s’exclame Renée-Claude Brazeau porte-parole pour Becel, associée à la campagne «Le cœur tel qu’elles» de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. La créatrice de la série télévisée «La Galère» et mère de quatre enfants ajoute: «Les mères se mettent beaucoup de pression pour être parfaites et se retrouvent exténuées à la fin de la journée».

«Il y a un changement à faire en profondeur, explique-t-elle. Quand votre enfant est au soccer, allez marcher ou faites une sieste».

Un sondage Léger Marketing réalisé auprès de 805 mères au Canada révèle que 58 % d’entre elles ont avoué ne pas prendre suffisamment de temps pour elles-mêmes. Le chiffre atteint 66 % pour le Québec. Les trois principales priorités pour les mères sont leur enfant, leur conjoint et leurs parents, mais pas elles-mêmes.

Au Québec, 78 % des mères interrogées avouent que d’autres mères de leur entourage pensent qu’elles devraient consacrer plus de temps pour elles et 63 % affirment qu’une personne de leur entourage les a encouragées au cours des trois derniers mois à prendre du temps de qualité pour elles-mêmes.

 


Vidéos

Photos