Les jeunes femmes réticentes à la pilule contraceptive

Les jeunes femmes réticentes à la pilule contraceptive

Photo Fotolia  

Relaxnews

Dernière mise à jour: 08-02-2013 | 12h07

D'après un sondage réalisé par l'Ifop pour le magazine Elle, présenté vendredi 8 février, 55% des jeunes femmes ne prenant pas encore la pilule affirment que le débat les a dissuadées de recourir à ce moyen de contraception.

A contrario, les utilisatrices de pilule contraceptive âgées de 15 à 25 ans sont moins nombreuses à s'inquiéter des effets secondaires. Seulement 29% d'entre elles avouent que la polémique pourrait les inciter à arrêter leur pilule.

Si 90% des sondées déclarent que la pilule est un moyen de contraception très efficace, qui facilite la vie des femmes (87%), plus des deux tiers (68%) considèrent qu'elle n'est pas sans danger pour la santé des utilisatrices.

Pour limiter les effets secondaires potentiels associés à la pilule de troisième génération, près d'un tiers des jeunes femmes âgées de 15 à 25 ans (31%) opteraient pour la pilule de deuxième génération, alors qu'environ un cinquième d'entre elles choisiraient le stérilet ou le préservatif.

Ce sondage a été réalisé en ligne par l'Ifop, entre le 23 et le 25 janvier derniers, auprès d'un échantillon de 501 jeunes femmes, représentatif des femmes françaises âgées de 15 à 25 ans.
 


Vidéos

Photos