Recrudescence de sites pro-anorexie

Recrudescence de sites pro-anorexie

Photo: Fotolia 

Dernière mise à jour: 29-11-2012 | 07h55

Un rapport, publié le 28 novembre par une équipe de chercheurs de l'University Campus Suffolk, montre qu'une jeune fille sur cinq ayant visité un site de type «thinspiration» (contraction de «thin» qui signifie mince en anglais et inspiration - qui idolâtre la minceur) avait entre six et onze ans.

Le Dr Emma Bond, qui a mené cette étude, estime qu'il existe entre 400 et 500 sites faisant l'apologie de l'extrême minceur. Certains ont plus de 2600 adhérents, et l'on dénombre près de 1600 sujets évoqués dans au moins 15 000 billets sur ces sites.

Les sites pro-anorexie proposent des conseils et encouragent à adopter la boulimie ou l'anorexie. De nombreux sites montrent par exemple des photos ou des vidéos de mannequins et de célébrités excessivement maigres et dispensent des conseils pour cacher les symptômes de ses désordres alimentaires à ses proches. D'autres vont même jusqu'à proposer des conseils pour limiter son apport calorique à seulement 400 ou 500 calories par jour, soit le quart de régime alimentaire normal, ou proposent de trouver une copine anorexique pour s'encourager mutuellement.

«Les troubles de l'alimentation ne disparaissent pas, au contraire, ils se banalisent», commente le docteur Bond. «Nous devons alerter le public sur les dangers que représente le contenu de ces sites internet.» Et d'ajouter: «Chacun doit mieux comprendre les risques que l'on court sur la toile et le mal que causent les troubles de l'alimentation chez les jeunes.»


Vidéos

Photos