De l’arsenic dans des jus de fruits

De l’arsenic dans des jus de fruits

© Shutterstock - La dernière édition du magazine Consumer Reports met en garde contre la présence d'arsenic dans certaines marques de jus de pomme en vente aux États-Unis. 

Dernière mise à jour: 05-12-2011 | 11h02

Après avoir passé au crible 88 échantillons de jus de pomme et de raisin en vente aux États-Unis, le magazine de consommateurs a découvert que 10% d'entre eux contenaient des taux d'arsenic supérieurs aux 10 parties par milliard (ppb) tolérées par les lois fédérales sur l'eau, même seuil qu'en Europe. Une grande partie de l'arsenic détecté par ces tests est décrit comme «non-organique», renfermant une substance cancérigène pouvant entraîner des cancers de la vessie, du poumon et de la peau ainsi qu'à des déficiences immunitaires.

Cette recherche a aussi montré que 25% des échantillons contenaient un taux plus élevé de plomb que la limite tolérée par la Food and Drug Administration (FDA) américaine sur les bouteilles d'eau, à savoir plus de 5 ppb.

Il y a quelques semaines, le Dr. Mehmet Oz, présentateur star de l'émission médicale The Dr. Oz Show, a donné un coup de pied dans la fourmilière en avançant que la marque américaine de jus de pomme Juicy Juice contenait 16 ppb d'arsenic, et Gerber 36 ppb.

Véritable danger?

Suite à ces révélations, la FDA a mené ses propres recherches, qui n'ont montré que de faibles traces d'arsenic toxique et inorganique dans ses échantillons. L'agence gouvernementale a dévoilé ses résultats en novembre dernier: 5% des 160 échantillons contenaient un niveau d'arsenic supérieur à 23 ppb, le seuil actuel de sécurité.

Les représentants de l'association des producteurs américains de jus, la Juice Products Association, se sont fendus d'un communiqué à ce sujet le 1er décembre, précisant qu'aucun échantillon mentionné par le magazine ne dépassait les 23 ppb d'arsenic et réaffirmant leur confiance en la réglementation mise en place par la FDA.

Par ailleurs, on conseille aussi aux parents de limiter la consommation de jus de leurs petits aussi pour des raisons nutritionnelles. Dans un sondage publié en parallèle de l'étude précédemment citée, Consumer Reports a mis en lumière que 35% des enfants âgés de cinq ans et moins buvaient trop de jus par rapport aux recommandations des pédiatres. On ne devrait pas donner de jus à boire aux nourrissons de moins de six mois, et jusqu'à l'âge de six ans, les enfants ne devraient pas boire plus de 20ml, ou un verre, de jus par jour. On recommande aussi de le diluer dans de l'eau purifiée.

Le rapport est consultable dans son intégralité dans l'édition de janvier 2012 du magazine Consumer Reports et un tableau détaillant les taux d'arsenic est consultable sur ConsumerReports.org/juicebox.


Vidéos

Photos