L’art de bien vieillir

L’art de bien vieillir

© Le Journal de Montréal - Photo d'archives 

Par Ronald Denis - Docteur en médecine, chirurgien et traumatologue - Collaboration spéciale

Dernière mise à jour: 17-03-2009 | 09h51

Vous aurez 87 ans en 2009 et vous avez mal tous les jours à un endroit différent? Vous êtes en santé! Vous croyez que le meilleur moyen de rester en bonne santé est de manger ce que vous ne voulez pas manger, de boire ce que vous ne voulez pas boire et de faire des choses que vous n’aimez pas faire? Fêtez votre anniversaire! Il est clairement démontré que les personnes qui en fêtent le plus sont celles qui deviennent les plus vieilles! Et, vous ne commencerez à vous rendre compte que vous vieillissez que lorsque les bougies coûteront plus cher que le gâteau!

Les neuf dixièmes de notre bonheur reposent sur la santé. Avec elle, tout devient source de plaisir. En 2009, décidez d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. La santé d’un individu est proportionnelle à la quantité de son rire. Amusez-vous à vieillir, c’est une occupation de tous les instants…

Vieillir


C’est facile de vieillir. Tout le monde le fait. Dès le jour 1… et les jours s’accumulent. En fait, les représentants de l’espèce humaine peuvent en accumuler plus de 43 000, soit l’équivalent d’environ 120 ans.

Au fil des ans, des changements se produisent en chacun de nous et nous vivons ces changements tous différemment en fonction des gènes qui nous ont été transmis, des expériences que nous vivons et du mode de vie que nous adoptons. Ces changements se produisent progressivement et, généralement, les gens modifient leurs modes de vie en fonction de ces changements. La plupart changent plutôt que de réagir aux changements…

Bien vieillir


La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin, disait Hippocrate, qu’on qualifie de père de la médecine. Au cours des dernières 25 années, j’ai pratiqué plus de 50000 chirurgies et, dans bien des cas, ces chirurgies n’auraient pas été nécessaires si chacun des patients concernés avait choisi d’être son propre médecin… Vieillir c’est facile. Vieillir en santé peut l’être également. Chaque jour, il nous est possible de contrôler différents aspects qui agissent directement sur notre processus de vieillissement. Des aspects faciles à contrôler et à la portée de tous. Prêt? On commence!

D’abord, les principes de base. On ne fume plus et on limite sa consommation d’alcool. Lorsqu’on monte en voiture, on boucle sa ceinture. On ne reste pas trop longtemps au soleil. Régulièrement, disons à tous les dix-huit mois, on subit un examen médical et dentaire complet. Si on prend des médicaments, on en profite pour faire valider qu’ils nous conviennent toujours et on s’informe bien sur la raison pour laquelle ils nous sont nécessaires. Pour être son propre médecin, il faut tout de même être bien conscient de son état!

On ne met pas n’importe quel type de carburant dans sa voiture. C’est la même chose pour notre corps. Mal nourri, il fonctionnera mal. Très mal même. On varie son alimentation. On fait une place importante aux céréales, pains et autres produits céréaliers, aux légumes et aux fruits. On opte pour des produits laitiers moins gras, des viandes plus maigres et des aliments préparés avec peu ou, mieux, sans matières grasses. Lorsqu’on consomme du sel ou de la caféine, on le fait avec modération. Voilà, l’aspect alimentation est réglé. Pas compliqué! Non?

De l’exercice


On reste actif! On cherche à atteindre et maintenir un «poids santé». Ce faisant, on fait travailler nos muscles et nos articulations car, si on ne s’en sert pas, on les perd et, lorsqu’on les a perdus on se rend compte qu’ils étaient bien utiles! En faisant travailler notre corps, on se soigne. Très bien. L’exercice améliore notre circulation sanguine et notre respiration, facilite la digestion, réduit les risques de constipation, augmente la résistance de nos os, réduit notre stress, l’angoisse si nous en éprouvons, notre tension nerveuse et améliore notre sommeil. Un aspect essentiel de la santé que nous recherchons. Quel exercice? Celui qui nous plaît! Marche, jardinage, boxe, danse en ligne, peu importe! On bouge! À deux ou plusieurs, c’est mieux. Ça motive!

On continue! On mange et on bouge bien. C’est bon! On se sent émotivement et mentalement mieux… Autant votre corps s’assouplit, autant il est nécessaire d’assouplir également votre esprit… N’arrêtez pas de vous imposer des défis, apprenez de nouvelles choses, exposez-vous à de nouvelles idées et partagez les vôtres… La vieillesse n’a que peu d’influence sur votre esprit. S’il est vieux, c’est parce que vous ne lui laissez pas la chance de devenir jeune…

Voilà! Vous savez tout pour être votre propre médecin! Et, bonne nouvelle, la profession n’est pas réglementée. On peut être son propre médecin à l’âge que l’on veut! Et je peux vous assurer que si vous acceptez l’emploi, vous passerez une très bonne et heureuse année!



Vidéos

Photos