Gentside Découverte

Fifi l'ourse, secourue après 30 ans de captivité

Fifi l'ourse, secourue après 30 ans de captivité

L'ourse Fifi lors de sa libération.Capture d'écran Gentside Découverte

Après trente ans de souffrance et privation, l'ourse Fifi peut enfin profiter d'une vie paisible et agréable. En août 2015, l'animal a été pris en charge par l'association Peta avec ses trois compagnons de fortune: Bruno, Pocahontas et Marsha.

Tous les quatre ont été retrouvés dans un zoo désaffecté de Pennsylvanie, aux États-Unis. Fifi y est arrivée très jeune. Durant dix ans, elle a dû reproduire de mauvais numéros pour divertir les foules. «Elle était forcée de se tenir debout et effectuer des tours déroutants», explique un porte-parole de Peta.

Un bilan de santé critique

Lorsque la structure a fait faillite, les ours ont été laissés pour compte. «Elle et les trois autres ont simplement été laissés là, dans leurs minuscules cages», racontent les sauveteurs. Durant les 20 années qui ont suivi, Fifi et ses congénères n'ont connu que les dalles en béton sur lesquelles était posée leur misérable cage aux barreaux rouillés.

Peta a finalement mis un terme à cet horrible cauchemar. Lorsque les membres de l'association sont arrivés cet été, Fifi était affreusement maigre et souffrait de douleurs liées à une arthrite jamais soignée. L'association a transféré les quatre pensionnaires au Wild Animal Sanctuary, un refuge du Colorado spécialisé dans l'accueil d'animaux maltraités.

Au sein de la structure, les plantigrades peuvent désormais profiter d'une surface de six hectares de prairie en plein air.

Une remarquable transformation

Autant dire que ce nouvel habitat est extrêmement bénéfique pour Fifi. L'ours semble littéralement renaître jour après jour. Une vidéo récemment diffusée témoigne de sa remarquable métamorphose survenue en seulement cinq mois. À travers la séquence, on peut voir l'animal dans toute sa splendeur, bien en chair et le poil soyeux.

Ses soigneurs assurent qu'elle est en parfaite santé et que ses pattes guérissent peu à peu. L'ourse a même pu, pour la première fois de sa vie, hiberner dans une tanière confortable. Un repos bien mérité.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos